Allergies: la météo favorise l'expansion des pollens de graminées

Allergies: la météo favorise l'expansion des pollens de graminées

Publié le 10/06/2016 à 13:21
©Lcham/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Les personnes allergiques aux pollens de graminées doivent être prudentes: l'alternance pluie/soleil favorise leur expansion.

Le retour de températures plus chaudes et d'averses plus espacées a fait exploser cette semaine la teneur de l'air en pollens de graminées, très redoutés des personnes allergiques, selon le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA).

"Le risque d'exposition lié à ces pollens est élevé à très élevé sur une grande partie de la France, notamment dans les pays de Loire et en Rhône-Alpes" a indiqué vendredi à l'AFP, Charlotte Sindt, présidente du RNSA, qui diffuse chaque semaine un bulletin allergo-pollinique.

Les graminées regroupent de très nombreuses espèces de plantes qu'on appelle communément "herbes" ou "céréales". On en trouve un peu partout dans les prairies, sur les rochers, en forêt, dans l´eau, les fossés et les accotements de routes.

Leurs pollens comme tous les autres pollens dépendent étroitement des conditions météorologiques: la pluie empêche leur libération alors que l'ensoleillement favorise au contraire leur prolifération.

En raison du mauvais temps observé en mai dans le nord de la France, la pollinisation des graminées a été retardée cette année et "la saison pourrait bien se prolonger jusqu'à fin juin, alors qu'elle se termine normalement autour de la mi-juin", précise Mme Sindt.

Quant à l'alternance de soleil et de pluie, "elle est très bonne pour les herbes et les pollens risquent d'exploser à chaque période d'ensoleillement", ajoute-t-elle.

Pour la semaine à venir, le risque est pour l'instant évalué de "moyen à élevé" selon les régions, compte tenu des prévisions météorologiques.

Seules seront momentanément préservées les zones touchées par les récentes inondations car "il faut d'abord que cela sèche" avant que les herbes puissent repousser, note-t-elle.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La zone Rhône-Alpes sera particulièrement touchée.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-