Appareils auditifs : enfin bien entendre sans se ruiner, c’est possible !

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Appareils auditifs : enfin bien entendre sans se ruiner, c’est possible !

Publié le 07/09/2020 à 12:28
@Pixabay
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Article Partenaire
-A +A
Souvent jugés trop chers, les appareils auditifs sont pourtant indispensables pour éviter les méfaits de la perte d’audition, tels que l’isolement et le déclin cognitif. Comment s’équiper d’audioprothèses de qualité sans se ruiner ? Zoom sur un secteur en plein changement. 
 
Une personne de plus de 50 ans sur trois souffre de troubles auditifs. Mais pour 40% d’entre elles, le coût élevé des audioprothèses est un véritable frein à l’équipement. A l’heure actuelle en effet, pour s’équiper, le reste à charge est très élevé : alors que l’appareillage d’une oreille coûte en moyenne 1500€, l’Assurance maladie ne rembourse, en 2020, que 350€. Ajouté à cela le remboursement moyen des complémentaires santé, chaque patient doit actuellement débourser environ 2000€ pour mieux entendre des deux oreilles. 
 
Les audioprothèses enfin accessibles à tous
Ces problèmes de coût, les professionnels de la filière les ont bien compris et tentent d’y remédier, à l’instar de ce que font les opticiens et les prothésistes dentaires. Ils dissocient pour cela, grâce à des devis normalisés et transparents, le coût de l’appareil lui-même de celui des prestations associées : celles-ci comprennent les séances avec l’audioprothésiste qui effectuera tests, adaptation, contrôles et suivi, et envoie les compte-rendu au médecin traitant. 
 
Parmi les enseignes qui s’attachent à rendre les audioprothèses accessibles à tous, de nouveaux acteurs tels que www.vivason.fr. Ils participent à la démocratisation des appareils auditifs de qualité tout en proposant le même suivi professionnel que les enseignes nationales historiques. 
 
Pour alléger la note finale, on peut également compter sur différentes aides, au-delà des remboursements de la sécurité sociale et des complémentaires santé. Les personnes de moins de 60 ans peuvent faire une demande de Prestation de compensation du handicap (PCH) auprès de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) afin de compléter le financement de leur appareil auditif. Cette PCH peut également être accordée aux personnes de plus de 60 ans qui exercent toujours une activité professionnelle. 
 
D’autres aides sont possibles. Pour les connaître et y avoir accès, il peut être judicieux de contacter le service social de la Mairie ou une association de personnes malentendantes. De nombreuses informations sont disponibles sur le site SurdiFrance.org, qui fédère une quarantaine d’associations de personnes malentendantes en France. 
 
Les audioprothèses sans frais pour tous dès 2021
Entamée en 2019 pour les frais d’optique notamment, la réforme 100% santé prévoit une revalorisation progressive de la prise en charge des prothèses auditives, y compris des assurances complémentaires. Objectif : que chacun puisse s’équiper en audioprothèses de qualité avec un reste à charge de 0€ !  
 
Les appareils ont été divisés en deux catégories : 
- La classe I regroupe les appareils auditifs du panier 100% santé. Équipés de 12 canaux de réglage, d’un système d’amplification des sons extérieurs de 30dB minimum et d’au moins trois options (telles qu’un système anti-acouphène, un réducteur de bruit du vent ou encore la synchronisation binaurale), ils entreront dans le panier 100% santé et leur achat, comme leur réglage et leur entretien, sera intégralement pris en charge par la Sécurité sociale et les complémentaires santé. 
- La classe II concerne les appareils auditifs qui comportent davantage d’options encore et sont donc vendus à prix libres. Considérés comme hors du panier 100% santé, ils seront remboursés sur la base d’un appareil de classe I. 
 
S’équiper d’audioprothèses de qualité sans avoir à débourser un euro sera donc possible dès le 1er janvier 2021. Une excellente nouvelle pour tous ceux qui souffrent de leur perte d’audition mais renoncent ou hésitent encore à s’équiper faute de moyens.
 
*Selon un sondage Harris Interactif pour Santéclair
 

Auteur(s): Article Partenaire

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Appareil auditif

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-