Bientôt du sport sur ordonnance

Bientôt du sport sur ordonnance

Publié le 22/02/2017 à 16:33 - Mise à jour à 16:41
©Ed Yourdon/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le 1er mars entre en vigueur le décret permettant aux médecins de prescrire une activité physique à certains patients. Une mesure pour l'instant réservé à ceux souffrants d'une affection de longue durée.

A partir du 1er mars, il sera possible de trouver sur une ordonnance, entre deux médicaments, une activité sportive à effectuer. En effet, à partir du 1er mars, les médecins pourront en effet prescrire du sport à leur patient. Un apport de la fameuse loi Santé votée en 2016 mais dont la mise en place a nécessité la publication d'un décret d'application au journal officiel.

Toutefois, même si l'idée a parfois été évoquée, inutile d'espérer se faire rembourser son abonnement à la salle de sport au motif qu'il s'agit de rester en forme et de faire disparaître des poignées d'amour disgracieuses.

Loin d'être généraliste, cette mesure est réservée aux patients "atteints d'une affection de longue durée", soit des pathologies telles que le cancer, le diabète, la mucoviscidose, la sclérose en plaques, ou encore pour soigner les conséquences d'un accident vasculaire cérébral.  Cela "afin de réduire les facteurs de risque et les limitations fonctionnelles liés à l'affection de longue durée dont elle est atteinte".

Cette activité physique pourra être dispensée dans certains cas par des professionnels de santé -comme les kinésithérapeute-, mais pas systématiquement, ce qui la différencie de la rééducation. D'autant plus qu'il pourra s'agir de véritables activités physiques et sportives et non d'exercices spécialement dédiés au soin d'une pathologie. Des professionnels du sport diplômés pourront également en être chargés.

La prescription d'activité physique, en favorisant la guérison ou la gestion de la maladie, pourrait également permettre à l'Assurance maladie de réaliser des économies. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Cette activité physique pourra être dispensée par des professionnels de santé ou des professeurs de sport diplômés.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-