Coronavirus: les clés pour résister aux «achats de panique»

Coronavirus: les clés pour résister aux «achats de panique»

Publié le 17/03/2020 à 09:43
Richard Burlton / Unsplash
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): France-Soir
-A +A

Mais le confinement total, la peur des pénuries due à ces achats plus volumineux inquiètent les gens, qui parfois cèdent à l’angoisse et remplissent frénétiquement leur caddie de papier toilette. C’est ce que l’on appelle un «achat de panique», rarement pertinent et surtout qui aggrave les risques de rupture de stock.

Les français doivent rester confinés chez eux, et les restrictions évoluent presque chaque jour. Les supermarchés limitent le nombre de clients entrants et prennent des mesures sanitaires. Résultat, de longues files d’attente, qui génèrent de l’inquiétude pour les clients qui viennent se ravitailler pour plusieurs jours, pour éviter de devoir se déplacer au supermarché trop régulièrement et éviter les contaminations. 

Le papier toilette, symbole de la panique

Ce sont les mêmes scènes partout dans le monde: des foules aux portes des supermarchés, des rayons vides, et même des bagarres pour le dernier paquet de papier toilette. Cette panique a été alimentée par les informations trompeuses sur l’épidémie de coronavirus partagées sur internet, et par la multiplication des vidéos de ce type de scènes sur les réseaux sociaux.

Mais pourquoi cette obsession pour le papier toilette? Dimitrios Tsivrikos, psychologue de la consommation et du commerce à l'University College London, explique que les gens ont pour réflexe de rechercher des articles en vrac et de gros volume qui durent plus longtemps. Pour des raisons psychologiques, il est rassurant de s’emparer des plus gros articles possible, et le papier toilette en fait partie. De plus son coût est faible, ce qui permet d’atteindre un volume important, très rapidement et pas cher. Le client pense “dans tous les cas je vais l’utiliser, donc autant en avoir beaucoup, d'autant plus que la durée est incertaine."
Le problème c’est qu’un stock énorme de papier toilette n’est pas vraiment la priorité si le but est de faire des achats intelligents pour se ravitailler pour plusieurs jours sans sortir de la maison.

Les supermarchés tentent de calmer les esprits

Bien que l'achat de panique puisse donner aux consommateurs un sentiment de contrôle, et les aide à gérer leur anxiété, les experts estiment qu’il risque également de perturber la chaîne d'approvisionnement et de faire monter le prix de certains articles comme le papier toilette.
Samedi et dimanche, de nombreuses grandes surfaces ont connu de longues files d’attente, très impressionnantes, quelques heures avant l’annonce d’un confinement plus strict par le président de la république. La grande distribution a alors tout fait pour rassurer les clients quant à la disponibilité et l’approvisionnement de leurs stocks.
Carrefour, Leclerc, etc, ont tous assuré que même si quelques produits peuvent manquer momentanément, les rayons seront réapprovisionnés très rapidement. Les stocks sont suffisants pour couvrir les semaines et les mois à venir sans que la chaîne logistique ne connaisse aucune perturbation.

Les pâtes, les biscuits, les boîtes de conserve...les courses exagérés, une façon de croire que la situation est sous contrôle

De nombreux spécialistes autour du monde essayent d’expliquer le phénomène. Pourquoi faisons-nous des achats exagérés?  Pourquoi achetons-nous plus que d’habitude?
Pour éviter les aller-retour au supermarché, bien sûr, mais il faut le reconnaître, on est tenté d’acheter des quantités délirantes car cela donne un sentiment de reprise de contrôle sur ce qui semble être une situation d'impuissance totale.

 

Nous sommes proactifs

Selon Tsivrikos, ce sentiment d’incertitude est aussi vécu un peu partout de la même manière: "Nous ne savons pas combien de temps cela va durer, nous ne savons pas grand-chose sur le virus, c'est quelque chose de nouveau et chaque jour apparaissent de nouvelles informations à ce sujet". À travers « l'achat de panique » les consommateurs tentent de contrôler la situation. “Il est très important de sentir qu'au moins nous faisons quelque chose, nous sommes proactifs et l'achat de panique est exactement cela”.
Regina Phelps, planificatrice de pandémie et experte en gestion de crise, explique pour la CNBC quelques conseils pour ne pas céder aux achats de panique: Ne pas acheter des choses que l’on n’a pas l’habitude de manger, comme les boîtes de conserve ou plats préparés qu’on ne mangerait pas hors crise, et remplacer les produits trop chers de nettoyage et désinfection que l’on a tendance à vouloir accumuler, par l'alcool, le vinaigre et la javel.

 

 

Auteur(s): France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'achat de panique peut donner aux consommateurs un sentiment de contrôle, et les aide à gérer leur anxiété

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-