Dormir près du ventilateur pour se rafraîchir la nuit? Mauvaise idée

Dormir près du ventilateur pour se rafraîchir la nuit? Mauvaise idée

Publié le 27/07/2018 à 17:26 - Mise à jour à 17:28
©Jean-Pierre Muller/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

La tentation est grande de passer la nuit aux cotés de son ventilateur pour s'endormir plus facilement malgré la chaleur. Pourtant, un brasse constant de l'air peut finir par avoir des conséquences ennuyeuses pour la santé.

En plein été, lorsque le mercure monte sans vouloir redescendre dans la nuit, le geste est tentant: il n'est pourtant pas conseillé de dormir à proximité d'un ventilateur.

A la base, quelques éléments plaident pourtant en faveur de l'appareil qui rend la canicule un peu plus supportable. Il fait légèrement baisser la température ressentie dans une pièce. Il peut générer en outre un "bruit blanc" qui facilite l'endormissement. Mais il recèle aussi quelques autres effets bien moins favorables.

Principal problème: la circulation constante dans l'air de votre chambre des pollens et des poussières qui s'y trouvent et qui pénètrent plus facilement à l'intérieur des poumons. Un phénomène qui peut particulièrement incommoder les asthmatiques ou les personnes allergiques.

Lire aussi - Canicule: Lyon, en première ligne, s'attaque aux îlots de chaleur

Mais le souffle constant de l'air brassé peut entraîner d'autres conséquences désagréables. Il va assécher vos muqueuses et vos tissus corporels. Vous risquez donc de vous retrouver au réveil avec les yeux secs. Quant à votre nez, il peut réagir à cette sécheresse en produisant en abondance du mucus.

Enfin, l'air projeté par le ventilateur pendant plusieurs heures peut générer des tensions au niveau musculaire. Il n'est par exemple pas rare de se réveiller avec un torticolis si le souffle de l'appareil était placé sur votre nuque. Autrement dit, la chaleur, si elle est désagréable, n'est pas toujours la pire des alternatives.

Lire aussi: 

"Étouffant": le quotidien des travailleurs par forte chaleur

Des records de chaleur dans tout l'hémisphère nord

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Passer la nuit avec son ventilateur n'est pas forcément une bonne idée.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-