Et si nous étions capables de prédire les maladies?

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Et si nous étions capables de prédire les maladies?

Publié le 14/11/2015 à 14:23 - Mise à jour à 14:55
©United States CDCP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Selon une nouvelle étude américaine menée sur des adultes en bonne santé, nous serions capables de prédire quand nous allons tomber malades.

Et si aller voir un médecin ne servait plus à rien? Selon une étude américaine récemment parue dans le journal Psychosomatic Medecine, nous serions capables de prédire quand nous allons tomber malade.

Pour en arriver à ce constat, des psychologues de la Carnegie Mellon University en Pennsylvanie ont mené une étude sur 360 adultes bien portants âgés en moyenne de 33 ans. Ils leur ont d'abord demandé d'autoévaluer leur état de santé à l'aide d'un questionnaires. Chaque volontaire pouvait alors répondre "excellent", "très bon", "bon", "moyen" ou "faible". Tous étant en bonne santé, aucun d'entre eux n'a choisi "faible" quand seulement 2% ont répondu "moyen".

Les "cobayes" ont ensuite été mis en contact avec un virus et ont été placés sous surveillance clinique pendant cinq jours. En écartant volontairement des variables telles que variables telles que l’hygiène de vie, le stress, les émotions négatives ou des éléments socio-économiques, les chercheurs observé que avaient évalué leur santé comme "très bonne", "bonne" ou "moyenne" ont été deux fois plus touchés par ce virus que ceux qui avait évalué leur santé comme "excellente".

Conclusion: nous pourrions bien être capables de prédire comment notre système immunitaire va réagir à un virus."L'explication d'un tel lien peut être donnée par les émotions, les sensations, les symptômes diffus, des changements subtils dans le dysfonctionnement du système immunitaire qui prévient que quelque chose va mal avant même que les symptômes cliniques n'apparaissent", explique Sheldon Cohen, l'auteur principal de cette étude, cité par Top Santé. Et de conclure:  "ce sont sinon certains éléments que nous percevons dans notre corps et qui ne sont pas détectables par le médecin".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Avant de tomber malades, notre corps nous envoie des signaux. (Image d'illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-