Etude: en quinze ans, les enfants de 5 à 6 ans ont perdu 20 minutes de sommeil

Etude: en quinze ans, les enfants de 5 à 6 ans ont perdu 20 minutes de sommeil

Publié le 15/09/2017 à 17:10 - Mise à jour à 17:20
© JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un rapport révélé par "Le Parisien" ce vendredi explique que les enfants ont perdu 20 minutes de sommeil en 15 ans. Les nouveaux rythmes scolaires ne seraient pas responsables. Mais le mode de vie des familles, qui engendre un "jet lag social", oui.

Les petits Français ne dorment plus assez. Un rapport révélé par Le Parisien ce vendredi 15 et rédigé par trois chercheurs des universités de Tours et d'Orléans démontre qu'en 15 ans les enfants de cinq à six ans ont perdu 20 minutes de sommeil.

Si les scientifiques ont concentré leurs recherches sur 778 enfants âgés de cinq à dix ans et venant d'un panel représentatif d'écoles, ils ont aussi pu établir qu'en un siècle, ce sont tous les jeunes de moins de 18 ans qui ont perdu une heure de sommeil en tout.

Pourquoi? Qu'est-ce qui a changé depuis? Quels sont les facteurs présents aujourd'hui qui ne l'étaient pas avant?

Selon René Clarisse, Nadine Le Floch et Christine Maintier, les trois chercheurs qui ont mis au point ce rapport, rien n'à voir avec les nouveaux rythmes scolaires, que le gouvernement leur avait demandé d'inspecter et qui sont d'ailleurs à l'origine de cette étude.

C'est le ballotage entre le rythme de sommeil de la semaine et celui du week-end qui provoque un "jet lag social" et empêche les enfants d'avoir des nuits réellement réparatrices. Entre vie de famille, école et travail des parents, l'équilibre est parfois difficile à trouver.

Ce rapport pointe aussi une idée reçue que la majorité des parents ont et que Nadine Le Floch a soulignée dans Le Parisien: "Le sommeil n'est pas plastique. Le temps qu'on manque le soir n'est pas récupéré en dormant plus longtemps le matin". Rien ne sert donc de veiller jusqu'à 23h si l'on sait que l'on peut faire la grasse matinée jusqu'à midi.

Les écrans trop omniprésents sont aussi responsables du manque de sommeil et de sa qualité. Beaucoup trop d'enfants s'endorment devant la télévision. Et beaucoup trop encore en ont une dans leur chambre. Ce n'est donc pas la faute du marchand de sable…

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La présence d'écrans dans la chambre des enfants serait en partie responsable du manque du sommeil dont ils sont victimes.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-