Maternité tardive: bon pour le développement social de l'enfant selon une étude danoise

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Maternité tardive: bon pour le développement social de l'enfant selon une étude danoise

Publié le 27/03/2017 à 10:33 - Mise à jour à 10:41
©Flickr Creative Commons
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une étude d'une université danoise a révélé mi-mars que les femmes ayant leur premier bébé tardivement vivaient leur maternité plus sereinement. Ce qui permettrait à l'enfant de grandir dans une meilleure atmosphère.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, il n'y a pas que des côtés négatifs à devenir maman tardivement. Alors que les médecins conseillent aux femmes, lorsque c'est possible, d'éviter d'avoir un bébé à l'approche de la quarantaine -car cela représente des risques pour la santé des mères et augmente les risques de malformations congénitales chez l'enfant- une étude danoise de la Aarhus University publiée mardi 21 est venue rabattre les cartes.

Une grossesse tardive présenterait des avantages significatifs pour le bien-être de la maman, qui vivrait l'événement plus sereinement, et crierait donc moins sur son enfant, ce qui serait un gros plus pour son développement socio-affectif et son comportement.

L'étude a été réalisée auprès de près 5.000 mères danoises. Les chercheurs ont constaté que les mères âgées de 30 à 40 ans étaient moins sévères. Elles utilisaient en effet moins de punitions corporelles et criaient aussi donc beaucoup moins pour éduquer leurs enfants.

Des enfants de 7, 11 et 15 ans ont également été sondés dans le cadre de cette étude. Et les chercheurs ont constaté qu'à ces âges, les enfants nés de mères plus âgées présentaient moins de troubles comportementaux, sociaux et émotionnels. En revanche, à partir de 15 ans, crise d'adolescence oblige, les effets s'estomperaient.

A noter qu'au Danemark, l'âge moyen pour une première grossesse est de 30,9 ans (contre 26,3 aux Etats-Unis et 28 en France). De plus, depuis 1985, le nombre de femmes de plus de 40 ans menant une grossesse à terme a été multiplié par quatre.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Au Danemark, l'âge moyen pour une première grossesse est de 30,9 ans, contre 28 en France.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-