Spiruline: un risque de contamination aux métaux et bactéries

Spiruline: un risque de contamination aux métaux et bactéries

Publié le 30/11/2017 à 11:19 - Mise à jour à 11:48
©Flickr/Creative Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La spiruline, algue utilisée comme complément alimentaire riche en protéines, pourrait présenter des risques de contamination, et donc d'intoxication au plomb, au mercure, à l'arsenic, aux cyanotoxines et aux bactéries. Les autorités sanitaires recommandent donc de ne pas consommer des produits dont la traçabilité fait défaut.

La spiruline est un complément alimentaire "tendance". Cette algue, ou plutôt cette cyanobactérie utilisée dans la cuisine traditionnelle de nombreux pays se retrouve aujourd'hui jusque dans les cocktails.

Elle est aussi utilisée pour lutter contre la malnutrition dans certains pays et comme substitut à la viande par les adeptes des régimes végétariens car elle est très riche en protéines . Si sa consommation ne présenterait pas de risque sanitaire en elle-même, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) a tout de même émis une mise en garde ce jeudi 30.

Lire aussi: Insectes et algues demain dans votre assiette

En effet, la spiruline, disponible dans le commerce sous forme de comprimés ou poudre verte, serait à l'origine d'effets indésirables tels que troubles digestifs, allergie, atteintes musculaires ou hépatiques chez plusieurs consommateurs.

"Les produits contenant de la spiruline peuvent être contaminés par des cyanotoxines, des bactéries ou des traces d'éléments métalliques (plomb, mercure, arsenic)", explique l'Anses (source). L'agence ne jette cependant pas l'opprobre sur sa consommation.

Lire aussi: "L’alimentation végane est saine et viable, à tous les âges"

Elle précise d'ailleurs que le manque de données et le faible nombre de cas rapportés (une dizaine retenus seulement) ne permet pas d'affirmer que la spiruline serait mauvaise, en tout cas à faible dose, (jusqu’à plusieurs grammes par jour chez l’adulte) ou de trancher sur la possibilité de réactions liées à une intolérance de certains consommateurs.

En revanche, elle recommande de privilégier les circuits d’approvisionnement les mieux contrôlés par les pouvoirs publics (conformité à la réglementation française, traçabilité, identification du fabricant) pour minimiser les risques de tomber sur un produit contaminé.

Elle  en déconseille également la consommation aux individus atteints de phénylcétonurie (maladie génétique rare liée à l’accumulation de l’acide aminé phénylalanine dans l’organisme) ou présentant un terrain allergique. Par ailleurs elle précise qu'elle ne constitue pas, comme le veulent certaines croyances, une source fiable de vitamine B12.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La spiruline ne serait pas toxique en elle-même, mais elle présente un risque de contamination.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-