Du poisson fugu mal préparé mis en vente au Japon, danger de mort pour les consommateurs

Auteur(s)
DD.
Publié le 16 janvier 2018 - 11:25
Image
Le fugu doit être préparé avec attention.
Crédits
©Kojach/Flickr
Consommer du fugu mal préparé présente un risque mortel.
©Kojach/Flickr
La ville de Gamagôri, non loin de Nagoya au Japon, est en alerte: un supermarché a vendu cinq lots de fugu, un poisson à la chair savoureuse, qui n'ont pas été convenablement préparés. Si un professionnel n'intervient pas en amont pour retirer certaines parties de l'animal, la consommation de fugu est mortelle.

La ville de Gamagôri au Japon est en alerte, et les appels à la vigilance se multiplient. La crainte d'un tremblement de terre ou d'un tsunami? La peur du survol d'un missile balistique nord-coréen? Non, dans la paisible cité de la préfecture d'Aichi, non loin de Nagoya, un supermarché a commis l'erreur de mettre en vente cinq paquets de fugu, ou poisson globe, dont le foie n'a pas été retiré. Problème: l'organe du poisson sécrète un poison mortel.

Le fugu est un met très apprécié dans le pays du fait de la douceur de sa chair. C'est un plat fréquemment consommé en fin d'année que ce soit cru ou cuit dans un bouillon. Mais seul un professionnel agréé peut préparer le poisson. Il faut en effet en retirer le foie, une partie des viscères et la peau, tous pouvant contenir du poison, pour en consommer sans danger. Ce qui n'empêche pas quelques gourmets d'être victimes "d'accidents" de préparation chaque année, causant parfois leur mort. En 2011, un cas s'était d'ailleurs produit dans un restaurant de Tokyo affichant deux étoiles au guide Michelin.

Lire aussi: Rouen: intoxication alimentaire de 300 jeunes enfants

Le poison sécrété par le fugu est la tétrodotoxine, une substance qui bloque le passage de l'influx nerveux, et contre lequel il n'existe aucun antidote. Il faut trois ans de formation pour pouvoir se présenter à l'examen sélectif permettant d'obtenir le droit de préparer le fugu.

Pour l'instant, trois lots du fugu ont été retrouvés mais deux sont toujours dans la nature, représentant un risque mortel pour toute personne les consommant. C'est donc l'ensemble des habitants de cette ville de plus de 80.000 âmes qui sont appelés à ne consommer de ce poisson sous aucun prétexte.

À LIRE AUSSI

Image
Des carpes koï multicolores ondulent dans un bassin d'élevage à Kazo (préfecture de Saitama), le 30 novembre 2017
Les carpes koï colorées, des reines de beauté made in Japan
C'est un concours de beauté sans podium ni tapis rouge mais avec des candidates imperturbables dans des piscines: les carpes koï multicolores ("nishikigoi"). Spécialem...
07 janvier 2018 - 11:41
Lifestyle
Image
Un champignon.
Saison des champignons: attention aux intoxications
En ce mois de septembre, la saison des champignons bat son plein. L'occasion de rappeler quelques règles de prudence indispensable pour éviter l'intoxication, voire pi...
18 septembre 2015 - 21:50
Lifestyle