Pourquoi fête-t-on la Chandeleur?

Pourquoi fête-t-on la Chandeleur?

Publié le 28/01/2015 à 15:45 - Mise à jour le 30/01/2017 à 10:38
©Flickr Creative Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): MM
-A +A

Chaque année, à la Chandeleur, on consomme des crêpes en grandes quantité. Un moment de partage convivial pour toute la famille qui tire son origine d'une fête païenne.

Si à notre époque, on retient surtout les crêpes à la Chandeleur que l'on fête le 2 février, pendant des siècles cette fête était symbolisée par des chandelles. En effet, elle tire son origine de la cérémonie romaine des Lupercales, en l'honneur du dieu de la fécondité et des troupeaux, Faunus, au cours de laquelle les jeunes femmes étaient fouettées en public pour être rendue fécondes à la lueur des torches.

Dans la mythologie celtique, on retrouve également la fête d'Imbolc, organisée en février, pour célébrer la fertilité avant l'arrivée du printemps. Là encore une procession aux flambeaux traversait les champs pour les fertiliser.

Il faut savoir que le 2 février représente pour les chrétiens le jour où Jésus a été présenté au Temple, 40 jours après sa naissance, soit 40 jours après Noël, selon le calendrier choisi par la chrétienté. Cette période correspond aussi à la durée du Carême, ces journées de jeûne du Christ dans le désert. Au Ve siècle, sous l'impulsion du pape Gélase Ier, on organise des processions aux chandelles représentant Jésus comme la lumière du monde. Les cierges sont bénis ce jour-là et les fidèles sont invités à les rapporter chez eux pour protéger leur foyer.

Mais alors, pourquoi donc mange-t-on des crêpes à la Chandeleur? Une légende raconte que le pape Gélase les faisait distribuer aux pèlerins qui venaient à Rome pour la Chandeleur. Les crêpes, avec leur forme ronde et leur couleur dorée, rappelleraient le soleil, ce qui expliquerait que l'on en confectionnait lors de cette fête, moment de l'année où les jours s'allongent de plus en plus vite. C’est également à cette époque de l’année que les semailles d’hiver commençaient. On se servait ainsi de la farine excédentaire pour confectionner ces crêpes, qui étaient un symbole de prospérité pour l’année à venir.

L'idée de prospérité est toujours présente depuis, puisqu'il est de bon ton de faire sauter ses crêpes de la main gauche en tenant dans sa main droite une pièce de monnaie pour favoriser la fortune. La tradition veut également que l'on garde la première crêpe confectionnée dans une armoire et qu’ainsi les prochaines récoltes soient abondantes.

 

Auteur(s): MM

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




A la Chandeleur, on mange traditionnellement des crêpes.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-