Restaurants: le doggy bag sera-t-il bientôt obligatoire?

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Restaurants: le doggy bag sera-t-il bientôt obligatoire?

Publié le 05/04/2018 à 09:47 - Mise à jour à 10:05
© JUSTIN TALLIS / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Selon une information rapportée mercredi par "Le Parisien", une commission de l'Assemblée nationale vient d'adopter un amendement visant à obliger les restaurateurs à proposer à leurs clients des doggy bag s'ils n'ont pas fini leurs assiettes.

Ils disent non au gaspillage alimentaire. Selon une information rapportée ce mercredi 4 par Le Parisien, une commission de l'Assemblée nationale vient d'adopter un amendement visant à obliger les restaurateurs à proposer à leurs clients des doggy bags s'ils n'ont pas terminé leurs assiettes. "Le but est de généraliser une pratique existante et de réduire par deux le gaspillage alimentaire d'ici 2025", ont expliqué les députés à l'origine de ce texte.

Mais cette idée se heurte à de nombreuses barrières et réticences. "Ce n’est pas très judicieux de vouloir contraindre de manière réglementaire l’ensemble de la profession à acheter des doggy bags, d’autant que c’est une pratique anglo-saxonne qui n’est pas vraiment dans la culture française", a prévenu Hubert Jan, le président de la branche restauration au sein de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih).

"Il y a en France un frein psychologique mais c’est aussi parce que les consommateurs n’osent pas en faire la demande de peur de se voir objecter un refus de la part du restaurateur", a estimé dans le quotidien la députée (LREM) Bérangère Abba, à l'origine de l’amendement, précisant que les habitudes devaient "évoluer".

Lire aussi - GB: Pour combattre le gaspillage alimentaire, ils transforment le pain en bière

A noter que les restaurateurs craignent également les problèmes d'hygiène qui peuvent découler de cette nouvelle obligation. Une nouvelle fois, la députée a tenté de les rassurer en leur apportant une solution: elle a notamment suggéré que leur responsabilité s'arrête au moment où le client quitte l'établissement."Après il est déconseillé d'emporter les mousses au chocolat, les fruits de mer ou le tartare. Cela pourrait être mentionné sur le menu", a-t-elle rappelé.

Mais pour l'organisation patronale Umih, citée par Le Figaroles restaurateurs ne devraient pas être forcés à suivre cette pratique. "Cela représenterait une obligation supplémentaire venant s'ajouter à une liste déjà longue qui pèse sur la profession au quotidien", a déploré l'organisme dénonçant "une lourdeur réglementaire de plus".

Pour qu'il soit définitivement adopté, cet amendement doit être étudié par la commission économique de l'Assemblée nationale puis approuvé par les députés et sénateurs.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le doggy bag pourrait bientôt être imposé aux restaurateurs.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-