Black Friday: un nom venu de la vente d'esclaves noirs?

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Black Friday: un nom venu de la vente d'esclaves noirs?

Publié le 22/11/2018 à 13:55 - Mise à jour à 14:11
©Dominique Chomereau Lamotte/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Chaque année au moment du Black Friday, de nombreux internautes dénoncent les origines de ce terme, faisant selon eux référence à la vente d'esclaves noirs. Mais si cette journée de promotions a pris ce nom a priori péjoratif, c'est pour une toute autre raison.

C'est une idée qui revient chaque année au moment du Black Friday. Le terme "vendredi noir" ferait référence à une grande vente annuelle d'esclaves à l'époque de la traite négrière. Hommes, femmes et enfants auraient alors été vendus moitié prix, peut-on lire sur certains blogs et sur les réseaux sociaux. La réutilisation du terme choque donc nombre d'internautes.

Pourtant cette affirmation n'a aucun fondement. Certes on peut être surpris de cette terminologie, le terme "black" devant le nom d'un jour faisant référence aux Etats-Unis à un évènement négatif, voire tragique, le plus célèbre étant le "jeudi noir" de 1929 avec l'effondrement de la bourse américaine.

Un Black Friday a bien eu lieu au XIXe siècle, mais en raison d'une crise liée à l'inflation du cours de l'or, et donc sans lien avec l'esclavage. Si les promotions du quatrième vendredi de novembre porte ce nom péjoratif, c'est parce qu'à l'origine, il faisait référence aux débordements provoqués par les promotions.

Voir: Les dates du Black Friday 2018 à retenir en France

En effet, celles-ci tombent le lendemain du jeudi Thanksgiving, fête durant laquelle les commerçants font traditionnellement leur publicité durant le défilé et en prévision des achats de Noël. Les travailleurs américains avaient pris pour habitude de poser des congés le lendemain de Thanksgiving pour faire leurs emplettes. Ce qui a vite créé des embouteillages monstrueux, mais aussi parfois des violences, mobilisant les forces de l'ordre. L'expression est apparue dans la presse au début des années 1950, bien après l'abolition de l'esclavage.

Négatif à la base, le terme a d'abord été fui par les marques mais finalement conservé. Désormais, il suppose que les promotions sont tellement importantes que des millions de personnes sont prêtes à tout pour obtenir les meilleures affaires.

Lire aussi:

Black Friday, Cyber Monday: les bons plans pour les courses de Noël

Black Friday: origine, date, principe… tout ce qu'il faut savoir

Black Friday - Carrefour, Intermarché, Auchan… promos dans la grande distribution (catalogues)

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le Black Friday ne vient pas de la vente d'esclaves noirs comme certains l'affirment (ici une reconstitution en Guadeloupe).

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-