Des associations féministes disent "stop" aux jouets stéréotypés

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Des associations féministes disent "stop" aux jouets stéréotypés

Publié le 04/12/2015 à 11:16 - Mise à jour à 11:26
©DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Les associations "Osez le féminisme" et "Chiennes de garde" lancent une campagne intitulée "Marre du rose" pour dénoncer les stéréotypes de sexe véhiculés par les jouets. Les militantes pointent notamment du doigt la signification des jouets pour filles, qu'elles jugent réductrice.

A l'approche de Noël, des associations féministes se sont insurgées de la commercialisation des jouets "genrés", dénonçant l'image sexiste et stéréotypée qu'ils véhiculent.

Au travers de leur campagne "Marre du rose", les militantes de Chiennes de garde et Osez le féminisme, ont pointé du doigt les clichés qui consistent à attribuer le rose aux filles et les super-héros aux garçons, invitant les gens à militer contre les grandes enseignes en publiant sur les comptes Facebook de ces dernières, le slogan: "Halte aux stéréotypes dans vos rayons!".

"Le message véhiculé par ces jouets roses est clair: la fillette apprend à être belle pour séduire son prince charmant qui viendra la sauver. Son rêve: se marier et s’occuper des enfants et du ménage", déplorent les deux associations sur leur site. 

Et de poursuivre: "au 'rayon garçons' par contre, les magasins nous proposent de multiples répliques d’armes, et des super-héros valorisant force et domination. Et grâce aux jeux de construction, les jeux scientifiques, les voitures, les fusées, les garçons peuvent s’imaginer architecte, aventurier, pompier, chimiste ou astronaute".

"Marre du rose" appelle donc à ne plus séparer les rayons de jouets filles/garçons, ainsi qu'à la suppression de "toute référence au sexe de l'enfant à qui le jouet est destiné, en particulier tout code-couleur rose/bleu". Osez le féminisme et Chiennes de garde assurent que le "nombre de jouets en 1980 étaient unisexes".

"Pour doubler votre chiffre d'affaires, vous déclinez des jeux en rose et en bleu, enfermant filles et garçons dans des rôles totalement périmés", ont-elles dénoncé. Comme le souligne Ouest France, en 2014,  les stéréotypes véhiculés par les jouets avaient poussé la délégation aux droits des femmes du Sénat à établir un rapport. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les militantes féministes demandent l'abandon des rayons séparés pour les jouets filles/garçons.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-