Dragibus noir: Haribo réalise le rêve des fans du bonbon avec un paquet spécial

Dragibus noir: Haribo réalise le rêve des fans du bonbon avec un paquet spécial

Publié le 27/10/2017 à 17:49 - Mise à jour à 18:03
©Photo Creatie Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le confiseur allemand Haribo a décidé, à l'approche d'Halloween, d'enfin commercialiser les Dragibus par couleur. Un sachet de Dragibus noir, le parfum préféré des amateurs de bonbons (avec le rouge et le bleu), est ainsi disponible à la vente.

"Vous en rêviez? Haribo l'a fait", clame la marque. Après plus de 40 ans d'existence, le Dragibus -l'un des bonbons préférés des enfants (et des grands), avec la fraise Tagada- a toujours autant de succès. Mais une couleur, parmi toutes celles proposées, est préférée aux autres par de nombreux fans: le fameux Dragibus noir.

A l'occasion d'Halloween, qui se déroule cette année le mardi 31, le confiseur allemand Haribo a décidé d'exaucer le vœu des millions de mangeurs de bonbons en commercialisant enfin le Dragibus noir à part.

Cette nouvelle a été accueillie avec une joie immense (presque de l'émotion) par des centaines d'utilisateurs sur les réseaux sociaux.

Pour l'occasion, en France, Carrefour a obtenu l'exclusivité d'un tout nouveau sachet de Dragibus "black surprises" (en édition limitée). Tous les bonbons sont donc noirs mais au goût original s'ajoutent trois autres parfums inédits: velvet moon, red dream et spring afternoon. Des parfums mis au point après consultation des internautes sur les réseaux sociaux.

A noter, si vous ne le saviez pas déjà, que vous pouvez aussi vous procurer sur la boutique Haribo en ligne les Dragibus noirs originaux par sachet de deux kilos, mais aussi les roses, les rouges et les bleus. Il faudra tout de même débourser 12,95 euros, sans compter les frais de port (et les soins chez le dentiste).

Par contre, les verts et les jaunes sont toujours disponibles en vrac, mais pas au détail. Ce qui n'est pas vraiment très grave puisque ce sont toujours les derniers à partir. Faut-il les signaler en voie de disparition? 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Haribo vient de marquer l'avènement du Dragibus noir. C'est le jaune et le vert qui vont faire la tête.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-