5 idées de vacances qui bougent (DIAPORAMA)

5 idées de vacances qui bougent (DIAPORAMA)

Publié le 23/07/2015 à 12:30 - Mise à jour le 04/08/2015 à 11:50
©Wikimedia Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s):
-A +A

A pied, à vélo, à moto, à cheval, en bateau: à chacun son excursion."FranceSoir" vous propose cette semaine cinq idées de vacances qui bougent.

Les vacances ne signifient pas forcément farniente et doigts de pied en éventail. Pour les longs congés ou même pour un week-end, FranceSoir vous propose de prévoir des séjours dynamiques, qui permettent de découvrir le territoire français -seul, en couple ou en famille.

> Paris-Normandie à vélo

Vous voulez faire travailler vos gambettes tout en découvrant la France? Ca tombe bien, l’Hexagone regorge de chemins adaptés aux cyclistes. Il existe notamment un parcours balisé permettant de relier Paris au Mont Saint-Michel. Le long des 442 kilomètres qui séparent les deux villes, vous pourrez faire une halte à la cathédrale de Chartres ou au musée des Beaux-arts et de la dentelle d’Alençon. Plusieurs niveaux sont proposés sur le parcours, permettant à petits et grands d’être du voyage. Le Mont Saint-Michel se visite toute l’année. Seule précaution avant de traverser la baie: regarder les horaires des marées.

> Cheval en Provence

Pour les amoureux des chevaux ou ceux qui veulent s’initier au sport équestre, la Provence propose des balades à cheval à la journée ou sur plusieurs jours, avec nuit en gîte. Dans ce dernier cas, mieux vaut réserver, les couchages étant limités. Vous pourrez emprunter les sentiers bucoliques de la ville d’Hyères à Toulon accompagné d’un professeur. Ces activités sont possibles du mois d’avril au mois de septembre. Pour les moins rassurés à cheval, vous pouvez vous tourner vers Les Crins de Gaïa pour des randonnées en attelage.

> L’Auvergne à moto

Les motards qui veulent allier adrénaline et plaisir pourront se tourner vers l’Auvergne pour se concocter quelques jours de vacances à la carte. Pour les plus aventureux, le parcours de la Grande boucle d’Auvergne prend quatre à sept jours sinon, il existe des circuits pour le week-end. Vous pourrez, le long du parcours, passer au Puy-en-Velay. La ville est un point de départ de pèlerinage fréquenté vers Saint-Jacques de Compostelle. Tout près, la chapelle Saint-Michel d’Aiguilhe, perchée sur un pic rocheux, se visite. Il vous faut monter plus de 200 marches pour accéder à ce monument construit au XXe siècle: de quoi se dégourdir les jambes après la moto.

> Bateau en Alsace

Les vacances en péniche ou en bateau permettent d’allier tourisme fluvial et rural. A Hochfelden (Bas-Rhin), il est possible de louer un bateau. Le Canal de la Marne au Rhin est navigable sans permis bateau. L'occasion de découvrir Hochfelden jusqu’à Plobsheim, à une cinquantaine de kilomètres plus au sud. Avant de partir, passez faire un tour dans le centre-ville pour visiter le plus ancien site brassicole de France: la brasserie Meteor, fondée en 1640. En chemin, vous pourrez faire étape à Strasbourg pour visiter sa cathédrale gothique Notre-Dame et la Maison Kammerzell. La bâtisse, construite au XVe siècle, et ses 75 vitraux en cul de bouteille, abrite un hôtel-restaurant connu pour la "légèreté de sa choucroute".

> Randonnée dans les Pyrénées

Pour ceux qui veulent prendre le temps de communier avec la nature et s’éloigner quelques jours du stress des grandes villes, la région des Pyrénées offre de belles balades aux dénivelés variés. Vous pouvez notamment vous lancer dans l’ascension des 905 mètres d’altitude de la Rhune, non loin de Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques). Au sommet, un large panorama sur la côte basque. Un peu plus avancé dans les terres basques, un chemin de randonnée permet de gravir les crêtes de gres rose d’Iparla. Elles s’étendent du col d’Ispéguy à Bidarray (11 kilomètres). Pendant la balade, vous pourrez apercevoir des vautours-fauves.

 

 

Auteur(s):

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les vacances, c’est aussi l’occasion de bouger.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-