Des touristes menacés d’expulsion de Bali pour une vidéo avec un faux masque

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Des touristes menacés d’expulsion de Bali pour une vidéo avec un faux masque

Publié le 01/05/2021 à 15:35
Capture d'écran Youtube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Des youtubers américains ont voulu faire une blague lors de leur séjour à Bali, en portant un faux masque peint au maquillage sur leur visage, pour tromper les contrôles et entrer dans les magasins sans masque. La blague leur a coûté cher.

Une blague condamnée surtout à cause de la viralité de la vidéo

Deux YouTubers, Josh Paler Lin et Leia Se, l’un de nationalité américaine et l’autre russe, risquent d'être expulsés de l’île indonésienne de Bali, après avoir réalisé une vidéo humoristique dans laquelle Leia enfreignait les lois locales en portant un faux masque, dessiné sur son visage avec du maquillage bleu aux contours blancs. Grâce à cette astuce, la touriste pensait montrer comment contourner les normes anti covid. CNN rapporte qu’ils risquent désormais l’expulsion du pays.

Dans la vidéo, filmée le 22 avril, Leia Se, tente d’entrer dans une épicerie, mais elle se fait refuser l'entrée parce qu'elle ne porte pas de masque facial. Elle peint ensuite un faux masque sur son visage et se faufile dans la boutique. Les deux collègues de voyage se promènent dans le magasin et essayent de rester discrets, mais le masque n’est pas spécialement réussi, et une cliente du magasin s’étonne que la sécurité ne se soit pas aperçue de cette mauvaise blague.

En Indonésie, la police est autorisée à infliger des amendes à la première infraction et à expulser les étrangers, mais seulement à partir de la deuxième infraction. Mais comme la vidéo des deux youtubers s’est répandue très rapidement sur le Web, ce succès a vite attiré l'attention des autorités balinaises qui ont procédé à la saisie de leurs deux passeports.

Une question de respect envers les autorités indonésiennes

Depuis plusieurs années, le tourisme de masse a Bali génère chez les locaux le sentiment que les touristes se croient tout permis, et ne respectent pas la population et les autorités locales. Cette fois-ci, la blague est allée trop loin, et elle a été perçue comme un manque de respect des réglementations locales.

Putu Surya Dharma, porte-parole du bureau régional du ministère du Droit et des Droits de l'Homme a déclaré que le cas est en cours d'examen par l'Immigration pour prendre la décision de les expulser ou non. La vidéo a été retirée de YouTube et une vidéo a été publiée sur Instagram pour s'excuser, auprès des autorités indonésiennes. Accompagnés par un cabinet d’avocats, les influenceurs disent être désolés des répercussions, et affirment que leur intention n'était que de faire rire, car c’est ce qu’il font en tant que créateurs de contenu :

"L'intention de faire cette vidéo n'était pas du tout de manquer de respect ou d'inviter tout le monde à ne pas porter de masque" s’excuse Josh Paler Lin

Une mesure exemplaire, avant la réouverture aux touristes internationaux

Bali, comme plusieurs îles touristiques d’Asie du sud-est, s’apprête à rouvrir les vols internationaux. La réouverture de Bali est annoncée pour juin ou juillet prochain. C’est donc en prévision de cette réouverture que les autorités locales se montrent strictes, pour éviter que les touristes suivent l’exemple des deux youtubers.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




En Indonésie, la police est autorisée à infliger des amendes à la première infraction et à expulser les étrangers à partir de la deuxième infraction

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-