Escapades week-end: 10 châteaux de la Loire (DIAPORAMA)

Escapades week-end: 10 châteaux de la Loire (DIAPORAMA)

Publié le 03/02/2017 à 15:48 - Mise à jour le 05/03/2017 à 10:48
©DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): RM et ET
-A +A

Le Val de Loire, avec ses 800km², est depuis l'an 2000 le plus grand site français inscrit au Patrimoine mondial de l'UNESCO. Sur plus de 280km, le long de la Loire, se tiennent une centaine de châteaux à admirer ou à visiter. "FranceSoir" en a sélectionné 10 pour vous.

Témoignage impérissable de la Renaissance, symboles de la grandeur des rois et du développement des arts, réputés dans le monde entier, les châteaux de la Loire se comptent par dizaines. Difficile donc de tous les visiter. FranceSoir vous en a choisi 10, à (re)découvrir le temps d'un week-end.

 

> Château des ducs de Bretagne à Nantes, aux portes de l'océan

Classé Monument historique, le Château des ducs de Bretagne se situe au cœur de la ville de Nantes et abrite le musée d'Histoire de la ville. La résidence Ducale construite au XVe siècle est de style gothique mais l'on peut apercevoir dans son architecture les prémices de la Renaissance. Jusqu'au dernier duc de Bretagne, François II, la forteresse fut un moyen de se défendre face au pouvoir royal. La taille de la bâtisse est impressionnante: les visiteurs peuvent arpenter les 500 mètres sur lesquels s'étend le chemin de ronde avec une vue sur toute la ville. A l'intérieur du château, le musée d'Histoire de la ville de Nantes retrace l'épopée de la ville du XIIIe siècle jusqu'à aujourd'hui. (Tarif: de 5 à 8 euros).

 

> Angers, à la croisée des époques

Bordé par la Maine, au cœur de la ville, le château d’Angers (Maine-et-Loire) en impose par ses 17 tours de garde massives, érigées le long d’une enceinte de 800m de long. Ses fortifications, héritage de Saint-Louis (1214-1270) à l’époque où Angers se trouvait à la frontière du royaume, contrastent avec le reste du domaine. Au cœur de la cour trône la demeure des ducs d’Anjou, de style gothique, entourée de ses jardins à la française. A l’intérieur, on peut admirer la plus grande tapisserie médiévale connue, La Tenture de l’Apocalypse. (Tarif: 9 euros).

 

> Brézé et ses souterrains

A une dizaine de kilomètres au sud de Saumur, le château de Brézé (Maine-et-Loire) se dresse aux abords de la ville du même nom. Pour y accéder, il faudra d’abord franchir les douves asséchées les plus profondes d’Europe (18m). Contrairement à la plupart des châteaux de la Loire, Brézé est encore habité une partie de l’année par les descendants des marquis de Dreux-Brézé. Autre particularité, ses souterrains –un univers secret et troglodyte dans les entrailles du château– qui accueillent chaque année un marché de Noël. Un caviste est également là pour faire découvrir les vins de Loire. (Tarif: de 6 à 11,50 euros).

 

> Forteresse royale de Chinon, berceau de l'Histoire franco-anglaise

Le château construit au Xe siècle a abrité de grands noms de l'Histoire de France et d'Angleterre: c'est Henri II Plantagenêt, comte d'Anjou et roi d'Angleterre qui donnera à la forteresse son aspect actuel. En pleine Guerre de Cent ans en 1429, Jeanne d'Arc et le dauphin Charles (futur Charles VII) se rencontrèrent dans la Forteresse royale de Chinon. La pucelle d'Orléans le convainc alors de se faire sacrer roi de France à Reims. Enfin, Richelieu fut aussi propriétaire de ce château. Les visites y sont interactives: des écrans tactiles et la réalité augmentée y sont utilisés, atypique dans une forteresse de plusieurs siècles. (Tarif: de 6,50 à 8,50 euros).

 

> Château d'Azay-le-Rideau, entre tradition française et art italien

Le château d'Azay-le-Rideau a été bâti sous le règne de François Ier par Gilles Berthelot, un riche financier qui a voulu à travers ce château allier la tradition française et les innovation italiennes. Construit sur une île au milieu de l'Indre, ce château est aujourd'hui l'un des symboles du faste de la Renaissance. Une partie de l'édifice est aujourd'hui en rénovation: certaines salles ont d'ores et déjà été remeublées et les charpentiers et couvreurs s'attèlent maintenant à leur tâche. Azay-le-Rideau reste ouvert au public et les techniques de restauration sont présentées pendant la visite. (Tarif: de 5,50 à 6,50 euros).

 

> Amboise, sur les traces de Léonard de Vinci

Lieu de naissance et de mort de Charles VIII (1470-1498) qui fit de cette place forte un palais royal, le château d’Amboise (Indre-et-Loire) est un parfait exemple des débuts de la Renaissance française. Son style gothique, ses jardins panoramiques et sa grande collection de meubles témoignent de l’engouement de l’époque pour l’esthétisme italien. A quelques centaines de mètres, le château du Clos Lucé est consacré à Léonard de Vinci qui y passa les dernières années de sa vie sous la protection de François Ier (1494-1547), et où reposent les restes du génie. (Tarif: de 7,70 à 11,50 euros).

 

> Chenonceau, cinq siècles d’Histoire

C’est probablement, avec celui de Chambord, le plus mythique des châteaux de la Loire. Surnommé "le château des Dames", Chenonceau a vu son histoire marquée par les grandes figures féminines de la Renaissance. Diane de Poitiers et Catherine de Médicis ont notamment participé à son embellissement et à sa renommée. A l’intérieur, on découvre une impressionnante collection de peintures et, surtout, sa galerie surplombant le Cher. Autour du château, un parc de 152 hectares avec jardins, fontaines et labyrinthe ravira vos sens. Pour les noctambules, des promenades nocturnes sont organisées. (Tarif: de 10 à 13 euros).

 

> Château de Blois, exemple de l'évolution de l'architecture française

Résidence des comtes de Blois puis des rois de France de Louis XII à Henri III, le Château royal de Blois à été le théâtre d'événements importants de l'Histoire de France comme l'assassinat du duc de Guise en 1588. A travers les époques, le château s'est considérablement transformé et l'on peut y déceler quatre différents types architecturaux: tout d'abord le style médiéval issu de la forteresse construite au XIIIe siècle, le style gothique hérité de Louis XIII, le style Renaissance de François Ier et enfin le classicisme de Gaston d'Orléans. (Tarif: de 5 à 10,50 euros).

 

> Domaine de Cheverny, immersion totale

Le domaine de Cheverny regroupe un château et son parc, un jardin botanique, un parc forestier et des chenils. Outre une collection de meubles impressionnante, le château et les objets exposés sont comme intacts malgré le passage du temps, les visiteurs peuvent se perdre dans le labyrinthe du parc ou se promener dans le jardin des tulipes. Tout le domaine est une invitation à se plonger dans la Renaissance. Le château a aussi inspiré Hergé pour le château de Moulinsart dans Tintin,  on trouve d'ailleurs un musée consacré à l'univers de cette BD dans le château: ''Les secrets de Moulinsart''. (Tarif: de 11,90 à 15,50 euros).

 

> Chambord, le rêve d’un roi

Marqué par les merveilles architecturales découvertes lors de sa campagne d’Italie, François Ier rêvait d’importer ce style en France. Chambord sera la concrétisation de ce fantasme, avec l’aide probable de Léonard de Vinci. L’immensité du chantier vaudra au roi son surnom de "prince architecte", et à la vallée de la Loire son plus imposant palais. Son parc forestier clos est le plus grand d’Europe (50km²). Le château a été meublé selon les différents styles qu’a connus Chambord, de façon à offrir un voyage dans le temps au visiteur, de François Ier au XIXe siècle. (Tarif: de 11 à 13 euros).

 

(Voir ci-dessous un diaporama de ces 10 châteaux de la Loire):

Auteur(s): RM et ET

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La façade du château de Chambord.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-