La reconnaissance faciale arrive gare du Nord: comment ça marche?

La reconnaissance faciale arrive gare du Nord: comment ça marche?

Publié le 15/02/2017 à 19:52 - Mise à jour à 20:00
©Bertrand Guay/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Des portiques de reconnaissance faciale ont été installés mardi gare du nord. Ils utilisent les données des passeports pour vérifier que le voyageur en est bien le propriétaire. Destiné aux passagers de l'Eurostar, ce système ne peut cependant s'appliquer pour le moment qu'à certains types de passeports.

Souriez, vous êtes identifiés. La reconnaissance faciale a fait son apparition mardi 14 à la gare du Nord pour les passagers de l'Eurostar. Un nouveau type de portiques de sécurité a été mis en place afin d'effectuer le contrôle des passeports en s'assurant de l'identité de leur détenteur.

Ce système avait déjà été mis en place à la gare Saint-Pancras de Londres lors de l'Euro de football l'été dernier. Il a également été testé à l'aéroport de Roissy.

Le concept fait penser à un film d'espionnage mais on est encore loin de l'identification d'un visage perdu dans la foule des centaines de voyageurs. De plus, il n'est pas encore utilisable par tous les passagers. Il est pour l'instant réservé aux ressortissants de l'Union européenne majeurs.

Mais surtout, il nécessite un passeport biométrique. Ce sont aujourd'hui et depuis fin juin 2009 les seuls délivrés en France. Mais les anciens modèles restent valables jusqu'à leur date d'expiration sans être utilisables dans ces fameux portiques.

En effet, le rôle de ces sas n'est pas tant de repérer une personne que de s'assurer que le voyageur est bien le titulaire du passeport. Les données morphologiques du propriétaire sont en effet encodées dans la puce des passeports biométriques. Celles-ci sont étudiées par la machine lorsque le voyageur scan son passeport. Il peut alors pénétrer dans le sas où une caméra procède à une reconnaissance faciale. Si les deux ne correspondent pas, le sas se verrouille et un agent est prévenu.

Le groupe portugais Vision-Box a été choisi par Eurostar pour installer ces sas de sécurité d'un nouveau genre. Il avance également pouvoir réaliser des contrôles grâce aux empreintes digitales ou rétiniennes.

Selon Eurostar, le système aurait permis de contrôler plus de 500.000 passagers depuis sa mise en place au Royaume-Uni. A l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, ce sont 20.000 personnes qui l'ont testé depuis fin décembre. Majoritairement des pilotes, hôtesses et stewards, l'expérimentation étant basée sur le volontariat pour les passagers. Le système devrait bientôt également être installé à la gare de Bruxelles-Midi.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le système de reconnaissance faciale nécessite un passeport européen et biométrique.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-