Les chèques tourisme, une solution pour le secteur ?

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Les chèques tourisme, une solution pour le secteur ?

Publié le 13/05/2020 à 08:22 - Mise à jour à 11:25
BERTRAND GUAY / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Malgré le déconfinement, le secteur du tourisme reste dans l’incertitude. Deux millions d’emplois directs et indirects seraient menacés, selon les députés, présidents de Région et de Département qui plaident pour la mise en place d’un chèque tourisme. 
 
A l’image des chèques vacances, cette solution se traduirait par la mise en place d’un titre de paiement dédié qui serait proposé aux 50 % de Français dont le revenu est inférieur au revenu médian. Les fonds nécessaires pourraient être abondés par l’État, les collectivités locales ou encore les comités d’entreprise. 
 
Aide à l’assiette, à la nuitée ou au transport, l’idée du chèque tourisme est née dans l’esprit du Conseil départemental du Gers, Philippe Martin :
 
« Il faut aussi redonner l’envie de revenir au restaurant. Les gens peuvent avoir des craintes sanitaires ou des problèmes de pouvoir d’achat »
 
Le député des Landes, Boris Valaud, mais également deux chefs étoilés, les médiatiques Michel Sarran et Philippe Etchebest ont immédiatement adhéré au projet, qui a fait son chemin. Une douzaine d’élus ont envoyé un courrier au Premier ministre début mai, en particulier les présidents des régions Nouvelle Aquitaine et Occitanie, ainsi que des départements du Gers, des Landes, de l’Ardèche, de l’Aude et de la Meurthe-et-Moselle. 
 
Pour ces élus, le chèque tourisme, qui serait valable pour une durée limitée, de six mois par exemple, cette solution permettrait « une relance prompte, efficace et durable », en ciblant « en priorité les publics et les secteurs les plus fragilisés par la crise ». 
 
Les signataires de la lettre rappellent que « 210 000 cafés et restaurants, et 20000 hôtels, sont en sursis ». L’exécutif n’a pas encore répondu, mais en Gascogne, les initiateurs comptent bien concrétiser leur projet, même sans l’aide de l’État. 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les chèques tourisme pourraient par exemple inciter les Français à revenir au restaurant

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-