Rome: fronde contre l'ouverture d'un McDonald's à deux pas du Vatican

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Rome: fronde contre l'ouverture d'un McDonald's à deux pas du Vatican

Publié le 03/01/2017 à 18:32 - Mise à jour à 18:33
©Vincent Kessler/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

L'ouverture récente d'un McDonald's tout près de la cité du Vatican crée la polémique. Plusieurs cardinaux ainsi que les propriétaires des restaurants traditionnels voisins s'insurgent de cette installation qui selon eux dénature "l'identité" de ce lieu très touristique de Rome.

Un restaurant McDonald's a ouvert à deux pas d'une entrée de la Cité du Vatican et de la place Saint-Pierre, malgré l'opposition de plusieurs cardinaux et des restaurateurs du quartier, a constaté ce mardi 3 l'AFP.

Angelo Tosti, propriétaire de la trattoria Marcella, de l'autre côté de la rue, est outré: "je suis émerveillé que le pape s'exprime contre les multinationales et qu'ils aient ensuite loué un local du Vatican!". "Cela ruine toute la zone", soupire-t-il.

Ouvert vendredi 30 décembre dans la plus grande discrétion, l'établissement du géant américain de la restauration rapide, doté d'une devanture très sobre (boiseries, lettres dorées et stores blancs), était déjà plein à craquer ce mardi.

Il occupe un petit angle d'un immense pâté de maison loué par l'APSA, gestionnaire des biens immobiliers du Vatican. Le pâté de maison abrite aussi la résidence de nombreux cardinaux et deux ambassades auprès du Saint-Siège.

"Quand on vient en Italie, on devrait manger de la cuisine italienne et quand on vient à Rome, de la cuisine romaine", grommelle Angelo Tosti, en énumérant les spécialités à sa carte, des pâtes carbonara aux artichauts à la romaine.

Mais pour Brooke, une jeune touriste australienne pressée, ressortie du McDonald's avec son "burger au poulet" dans un sac en papier, "ça va plus vite que la trattoria et c'est près des attractions touristiques!".

La fronde avait battu son plein en octobre, sous l'impulsion d'une association de défense du quartier historique entourant le Vatican. Elle disait alors redouter la disparition de "l'identité de la zone", pourtant déjà parasitée par de nombreux magasins de souvenirs bon marché et des stands de restauration légère.

"C'est une décision perverse et controversée", avait critiqué le cardinal Elio Sgreccia, dans un entretien à La Repubblica, journal qui chiffre le loyer mensuel à 30.000 euros par mois. Selon le quotidien, un autre cardinal en colère avait écrit au pape pour lui demander d'intervenir.

Mardi, sœur Francesca, venue de Ligurie pour faire des emplettes dans un magasin d'articles religieux, n'avait pas entendu parler de la polémique. "Les jeunes aiment ça", a-t-elle approuvé, en estimant qu'ils pouvaient y aller avant ou après la visite de la basilique Saint-Pierre toute proche. "Il y a déjà suffisamment de trattoria".

Le géant de la restauration rapide McDonald's n'a en revanche pas réussi à implanter un établissement sur la célèbre Piazza del Duomo de Florence fin 2016, le projet ayant été rejeté par le maire. Il réclame désormais près de 18 millions d'euros de dommages et intérêts à la ville.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le restaurant a ouvert vendredi en toute discrétion (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-