Salency: fille vierge et vertu, la fête de village controversée

Salency: fille vierge et vertu, la fête de village controversée

Publié le 14/08/2018 à 19:32 - Mise à jour à 19:34
©Capture d'écran Google Maps
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un village de l'Oise envisage d'organiser en 2019 une fête (stoppée en 1987) mettant à l'honneur la "vertu" des jeunes filles, ce qui signifiait dans l'ancienne version de la fête leur virginité présumée. Ce critère, dont on ignore exactement s'il sera repris, a déclenché colère ou moqueries sur les réseaux sociaux.

La commune de Salency dans le département de l'Oise va-t-elle pouvoir organiser sa fête de la Rosière? Et si oui, quels seront les critères choisis pour célébrer la jeune fille qui défilera dans les rues de la commune?

Le 8 août dernier, Le Parisien annonçait que cette fête de village serait de nouveau organisée en juin 2019 dans ce village de presque 900 habitants. Une information anodine en apparence sauf qu'un détail a déclenché un torrent de réaction sur les réseaux sociaux: dans l'ancienne version de la fête qui a existé jusqu'en 1987, la jeune fille reine de la fête, la "Rosière", devait être vierge. Un critère qui a suscité au mieux des réactions moqueuses, au pire de l'indignation totale face à cette vision rétrograde. Et qui divise même dans le village.

L'instigateur de cette fête est Bertrand Tribout, qui l'a organisée entre 1971 et 1987. L'homme veut voir la célébration faire son retour, portée par la Confrérie de Saint-Médard de Salency, une association créée en 2010 dont l'objet est de "promouvoir le culte de Saint Médard; faire connaître et aimer ce grand saint né à Salency, sa vie, ses œuvres et son histoire". Saint-Médard est né en 456 dans la commune et deviendra l'évêque de Noyon. Il a lancé cette coutume visant à honorer la femme, entre 15 et 20 ans, la plus vertueuse du village.

Lire aussi: Catholique traditionnaliste, ancien cadre FN et pédophile récidiviste?

Contacté par Franceinfo,  Bertrand Tribout joue dans un premier la carte de l'agacement face aux critiques: "Je ne vois pas pourquoi cela choquerait: la pureté des jeunes filles n’est pas répréhensible! Ce n’est pas quelque chose de repoussant". Il dément cependant avoir une vision aussi rigoriste que celle qui lui est prêtée, qui confondrait la vertu avec le fait d'être vierge: "On ne parle pas forcément de la pureté en tant que virginité, il n’y a pas de critère de ce point de vue-là". Et de préciser: "D’abord, comment pourrait-on, matériellement, mettre ce critère en avant?".

La polémique a en tout cas suffisamment enflé pour que le maire de la commune, Hervé Deplanque, ne soit guère emballé à voir revenir la célébration au village. Le premier édile a expliqué à Franceinfo "songe(r) à tout arrêter" face aux centaines d'emails reçus et aux critiques. La municipalité avait versé une subvention de 1.800 euros à la confrérie pour le retour de la célébration. Des candidates se sont en tout cas manifestées pour candidater, dont une jeune fille de 18 ans qui est la fille de la dernière lauréate choisie il y a 31 ans.

Voir aussi:

Village préféré des Français 2018: Cassel (Hauts-de -France) l'emporte

Allemagne: un village décide de conserver une cloche dédiée à Hitler

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La commune de Salency organisera-t-elle sa fête de la Roseraie?

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-