Alerte aux arnaques des faux sites officiels

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Alerte aux arnaques des faux sites officiels

Publié le 17/09/2018 à 15:05 - Mise à jour à 15:22
© LIONEL BONAVENTURE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

La DGCCRF alerte à travers une campagne d'information lancée ce lundi sur les faux sites administratifs. Certains se drapent en effet de symboles "officiels" pour proposer d'effectuer à titre onéreux des services en principe gratuits.

Il est aujourd'hui possible d'effectuer de nombreuses démarches administratives via Internet. Mais comme pour tout ce qui se trouve sur le Web, il convient de vérifier si l'on consulte un site "sérieux", a fortiori quand il s'agit d'y faire des dépenses. Et les démarches administratives ne sont pas épargnées.

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a ainsi lancé ce lundi 17 une campagne de sensibilisation mettant en garde contre les faux sites administratifs. Ceux-ci proposent ainsi d'accomplir, à titre onéreux, des démarches administratives qui sont en réalité gratuites. Mais l'internaute mal informé peut faire confiance à ce site d'apparence officielle.

Les escrocs qui se cachent derrière ces pages Internet utilisent divers subterfuges pour donner un air de site administratif: utilisation massive des couleurs bleu, blanc, rouge, de symboles comme Marianne, noms des ministères, ou adresses comprenant les caractères ".gouv".

Consulter le nombre de points restant sur un permis de conduire, demander un extrait d’acte de naissance, demander une carte grise ou un extrait de casier judiciaire, sont ainsi autant de prestation gratuite. Mais certains exploitent une faille juridique.

Voir: Alerte à l'arnaque via des mails estampillés "Assurance maladie"

En effet, "rien n’interdit à un professionnel, même étranger, qui ne dépend d’aucune administration publique, de proposer ce service moyennant une contrepartie financière", précise la DGCCRF. Il doit simplement respecter les règles commerciales habituelles en matière de délai de rétractation ou d'affichage des tarifs.

Par ailleurs d'autres sites "vont plus loin que le simple paiement du service. Les consommateurs doivent rester attentifs et vérifier qu’ils n’ont pas été abonnés, à leur insu, à un service dont ils n’ont pas besoin".

Il convient donc dans le doute de procéder à quelques vérifications d'usage: "les URL de l'administration française se terminent invariablement par «.gouv.fr» ou «.fr» et jamais par «.gouv.org» ou «.gouv.com». Un site en «.fr» ne garantit pas obligatoirement qu'il s’agisse d'un site officiel et la société qui l'exploite peut ne pas être établie en France", rappelle la répression des fraudes. Un bon référencement dans un moteur de recherches ne garantit rien non plus puisqu'il peut s'acheter.

Lire aussi:

Black Friday - Arnaque: méfiez-vous des escroqueries!

Surinformation et Fake News: comment démêler le vrai du faux

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Certains sites profitent d'une faille juridique pour faire payer des démarches administratives gratuites.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-