"Apidays": des rencontres à travers la France pour tout savoir sur les abeilles

"Apidays": des rencontres à travers la France pour tout savoir sur les abeilles

Publié le 15/06/2016 à 11:56 - Mise à jour à 11:57
©David W Cerny/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Du 16 au 18 juin ont lieu à travers la France les "Apidays", des rencontres pour tout savoir sur les abeilles. A cette occasion, de nombreuses activités gratuites seront proposées dans quelque 80 villes pour sensibiliser les citoyens à un métier de passionnés, confrontés depuis plusieurs années à une baisse spectaculaire de la production de miel.

Une abeille a un rayon d'action de 4 à 5 km, butine jusqu'à 700 fleurs par jour et vit 3 à 4 semaines: pour en savoir d'avantage, les apiculteurs organisent du 16 au 18 juin des rencontres baptisées "Apidays". Découverte des produits de la ruche, visites de ruchers, projections de films, ateliers ludiques pour enfants...: de nombreuses activités gratuites sont proposées dans quelque 80 villes pour sensibiliser les citoyens à un métier de passionnés, confrontés depuis plusieurs années à une baisse spectaculaire de la production de miel.

Car si la récolte 2015 est repartie à la hausse en France (autour de 15.000 tonnes), elle ne représente que la moitié de ce qui était produit en 1995, du fait d'une très forte augmentation de la mortalité des abeilles, rappelle l'Union nationale des apiculteurs français (Unaf). Parallèlement à son partenariat avec des collectivités et des entreprises pour accueillir des ruches (programme "Abeille, sentinelle de l'environnement), l'Unaf lance cette année le label "Apicité" qui sera décerné aux villes candidates ayant mis en place une politique protégeant les pollinisateurs et la biodiversité en général. Les pollinisateurs, à la fois sauvages et domestiques, sont essentiels pour les plantes et les arbres à fleurs, qui ont besoin d'être pollinisés pour produire. Environ 35% du total de la production agricole mondiale (fruits, légumes, oléagineux, café, cacao, etc.) dépend de la pollinisation.

Ces "Apidays" sont organisés en plein débat parlementaire sur une possible interdiction en France des insecticides de la classe des néonicotinoïdes. Les néonicotinoides pourraient être interdits au 1er janvier 2018, une mesure qui divise le gouvernement: Ségolène Royal, la ministre de l'Environnement, est pour, alors que Stéphane Le Foll, le ministre de l'Agriculture, est contre.

Les néonicotinoïdes sont des substances qui désorientent les abeilles, ce qui les empêche de retrouver leur ruche et provoque une forte mortalité. Trois types de néonicotinoides (imidaclopride, clothianidine, thiaméthoxam) font l'objet d'un moratoire partiel dans l'Union européenne depuis fin 2013.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une abeille butine jusqu'à 700 fleurs par jour et vit 3 à 4 semaines.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-