Après la « honte de l’avion », les Suédois ont « honte d’acheter »

Après la « honte de l’avion », les Suédois ont « honte d’acheter »

Publié le 20/11/2019 à 17:15 - Mise à jour à 17:17
©Stéphanie Keith/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): France-Soir
-A +A
Après le flygskam ou « la honte de prendre l’avion », les Suédois viennent d’inventer un nouveau néologisme : le köpskam, traduisez « la honte d’acheter ». Ce nouveau phénomène s’imprime dans un mouvement urgent à limiter notre consommation et donc notre empreinte carbone. Ce mouvement aura t-il un impact sur la frénésie du Black Friday à venir ? 
 
La Suède fait figure de leader parmi les pays qui s’engagent pour la protection de l’environnement. En juillet 2019, Stockholm a d’ailleurs pris une décision radicale : annuler sa fashion-week annuelle. Une manière de dénoncer les pratiques de la deuxième industrie la plus polluante au monde : celle de la mode, qui est responsable de plus de 2% des émissions de gaz à effet de serre. 
 
Au pays d’origine du géant de la fast-fashion H&M, une grande partie des consommateurs essaie désormais d’acheter plus responsable. Ce qui revient, concrètement, à faire moins de shopping. Et, sans doute, à acheter davantage de vêtements de seconde main. Bon à savoir : en 2018, 2 Français sur 5 ont garni leur garde-robe avec des pièces d’occasion
 
Ce nouveau mouvement aura-t-il un impact réel sur la consommation ? Depuis le lancement du mouvement « flygskam » en tout cas, le nombre de voyageurs par les airs aurait diminué de 3,8% entre janvier et juillet 2019 (dont 8,7% pour les vols intérieurs et 2,6% pour les vols internationaux). Tendance de fond ou mauvais résultats conjoncturels ? Il faudra attendre un an ou deux pour le savoir selon les experts, qui expliquent que la Suède entre dans une période de ralentissement économique. 
 

Auteur(s): France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Après le flygskam ou « la honte de prendre l’avion », les Suédois viennent d’inventer « la honte d’acheter ».

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-