Bac 2015: première épreuve, premier couac à La Réunion

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Bac 2015: première épreuve, premier couac à La Réunion

Publié le 17/06/2015 à 16:53 - Mise à jour à 17:17
©Witt/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): AZ
-A +A

Alors que des milliers d'élèves se sont penchés, ce mercredi, sur leur dissertation, le premier couac du bac a eu lieu. Les épreuves de philosophie des séries technologiques ont été envoyées par erreur aux journalistes réunionnais dans la matinée, alors que l'épreuve se déroulait l'après-midi...

Ca y est, le coup d'envoi du bac a été donné ce mercredi avec, pour commencer, l'une des épreuves les plus redoutées, celle de philosophie. Au menu: de la politique, de l'art et de la réflexion sur le vivant. Au total, ce sont 684.734 candidats qui ont entamé un marathon de six jours d'épreuves, jusqu'au 24 juin pour les écrits, dans plus de 4.200 centres d'examen. Si cette journée a été marquée par des réactions plus ou moins contrastées des lycéens après leur sortie d'épreuve, elle l'a aussi été par le premier couac de l'examen.

Et c'est à La Réunion que la bourde s'est produite. Comme chaque année, l'académie de La Réunion a envoyé aux médias de l'île les sujets du bac de philosophie, une heure et quart après le début de l'épreuve. Mais cette fois-ci, le mail contenait également les sujets nationaux des séries technologiques dont l'épreuve débutait quelques heures plus tard (13h en métropole, 15h à La Réunion). Les journalistes ont alors reçu messages et coups de fil paniqués du service de presse, qui a fait "solennellement appel à (leur) civisme et (leur) loyauté pour ne pas diffuser ces sujets". Dans un communiqué, le ministère de l'Education nationale a expliqué que c'est le "sujet de remplacement" qui a finalement été distribué dans l'ile.

Si cette première journée n'a pas été des plus faciles, les élèves vont encore devoir se dépasser avant de profiter de leurs vacances d'été bien méritées. Jeudi, ils devront se pencher sur l'épreuve d'histoire/géographie avant de se lancer, vendredi, dans celle de français. Une fois l'examen terminé, les élèves devront attendre le 17 juillet pour savoir s'ils sont diplômés, recalés ou au rattrapage. L'an dernier, le taux de réussite au bac s'est élevé à 88 %, toutes voies confondues.

Pour obtenir le diplôme du bac, il faut 10 de moyenne ou plus. Entre 8 et 10, on est admis à passer un oral de rattrapage, dans deux disciplines maximum. Si on a moins de 8, on est recalé...

 

 

 

Auteur(s): AZ

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Cette journée d'épreuve a été marquée par un premier couac à La Réunion.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-