Bac 2017: c'est demain, voici tout ce qu'il faut savoir pour les épreuves

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Bac 2017: c'est demain, voici tout ce qu'il faut savoir pour les épreuves

Publié le 14/06/2017 à 10:03 - Mise à jour à 11:04
© MARTIN BUREAU / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

J-1 avant le baccalauréat 2017. Demain, plus de 710.000 candidats, inscrits dans toute la France, vont se lancer dans ce marathon d'épreuves qui fait stresser les lycéens tous les ans.

Tous les mois de juin, les épreuves du baccalauréat sont au centre des préoccupations. A partir de 8h jeudi 15, et jusqu'au jeudi 22, les élèves de terminale commenceront à plancher sur les épreuves de l'examen tant redouté. Comme chaque année, les candidats en filières générales et technologiques débuteront par la philosophie.

Lors des épreuves du baccalauréat, les règles sont très strictes. Premièrement, il faut absolument avoir une pièce d'identité en cours de validité avec photo ainsi que la convocation. En ce qui concerne les retards, il y en a (en général) peu. Puisque les lycéens sont convoqués 30 minutes avant le début de l'épreuve. Une fois cette dernière commencée, les candidats ont le droit à un retard d'une heure maximum. Toutefois, seul le chef de centre pourra autoriser l'élève à entrer dans la salle d'examen. Une fois le délai dépassé, les candidats seront considérés comme absents et ne pourront plus accéder à la salle de cours.

Niveau horaire, c'est l'inverse pour aller aux toilettes. En effet, les candidats qui souhaitent aller aux WC devront attendre que la première heure d'épreuve soit écoulée, pour éviter qu'il croise un potentiel retardataire. Et bien évidemment, smartphones, tablettes, trousses et bavardages, sont strictement interdits. La peine encourue pour la fraude à cet examen peut aller jusqu'à trois ans de prison, 9.000 euros d'amende et une interdiction de participer à tout examen de l'Education nationale pendant cinq ans.

Le ministère de l'Education nationale a profité de la conférence de presse sur le bac pour annoncer que la réforme de l'examen souhaitée par Emmanuel Macron ne sera pas mise en place l'année prochaine. Prévue en 2018, l'objectif de la réforme est de mettre seulement quatre matières obligatoires à l'examen final et le reste en contrôle continu. Une réforme qui pourrait satisfaire de nombreux lycéens car selon l'Etudiant, 79% des lycéens se disent favorables à une diminution du nombre d'épreuves et une augmentation du contrôle continu.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le bac commence jeudi 15 sous sa forme classique. La réforme de l'examen souhaitée par Emmanuel Macron ne devrait pas intervenir avant 2018.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-