Bisphénol A: des substituts tout aussi dangereux

Bisphénol A: des substituts tout aussi dangereux

Publié le 16/01/2015 à 19:28 - Mise à jour le 19/01/2015 à 17:01
©Gareth Watkins/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Pierre Plottu
-A +A

Une étude, publiée jeudi 15, démontre que les bisphénols F et S, sensés remplacer le très décrié bisphénol A, sont eux aussi de dangereux perturbateurs hormonaux.

Le remède est tout aussi dangereux que la maladie. Une étude menée par des chercheurs français, et publiée ce jeudi dans la revue spécialisée Fertility et Sterility a mis en évidence que les bisphénols F et S, utilisés en remplacement du bisphénol A, sont eux aussi dangereux pour l'homme (avec un petit "h" car il s'agit bien des sujets masculins).

"C'est la première fois qu'on montre l'effet dangereux du BPS (bisphénol S) et du BPF (bisphénol F) sur une fonction physiologique chez l'homme", explique dans un communiqué les chercheurs de l'équipe mixte Inserm/CEA/université Paris Diderot du professeur René Habert. Selon leurs travaux, menés in vitro, ces deux substituts perturberaient la production de testostérone par le testicule fœtal humain.

"Or celle-ci a une importance capitale pour les fœtus mâles humains, car c'est elle qui masculinise leurs organes génitaux. Sans testostérone, un fœtus génétiquement mâle souffrira de troubles de la masculinité (par exemple, un micro-pénis), et l'on soupçonne un risque de baisse de la fertilité à l'âge adulte", rappellent les scientifiques, les mêmes qui avaient déjà prouvé, en 2012, la dangerosité du bisphénol A (BPA).

"Il n'y aurait pas de sens à échanger un danger sanitaire pour un autre. Aussi, nous devrions urgemment nous concentrer sur l'évaluation des risques pour la santé humaine des substituts du BPA", s'alarment les scientifiques. D'autant que cette molécule peut traverser la barrière placentaire chez la femme enceinte et ainsi toucher son fœtus.

Inquiétant quant on sait que le bisphénol A est très utilisé car il permet de fabriquer des plastiques souples et transparents. Il est ainsi par exemple employé dans les revêtements intérieurs des boîtes de conserve, pour les bouteilles plastiques ou encore comme révélateur sur les tickets de caisse. Et le BPA a été interdit dans les contenants alimentaires en France depuis le 1er janvier 2015, ses cousins BPF et BPS l'ont vite remplacé, pour les mêmes applications.

 

Auteur(s): Pierre Plottu

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Ces molécules peuvent traverser la barrière placentaire chez la femme enceinte et ainsi toucher son fœtus;

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-