Bronchiolite: une épidémie précoce et qui pourrait être importante

Bronchiolite: une épidémie précoce et qui pourrait être importante

Publié le 26/11/2015 à 08:46 - Mise à jour à 08:51
©Pouzet/Sipa.
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Démarrée précocement cette année, l'épidémie saisonnière de bronchiolite frappe déjà l'ensemble du territoire métropolitain. S'intensifiant "fortement", selon les spécialistes, elle pourrait être plus importante que les années précédentes.

L'épidémie de bronchiolite, infection respiratoire affectant des nourrissons de moins de deux ans, démarre précocement, a indiqué mercredi 25 l'Institut de veille sanitaire (InVS) dans son bulletin épidémiologique hebdomadaire. Elle pourrait également s'avérer plus importante que les deux années précédentes.

L'InVS a observé la semaine dernière une augmentation du nombre de passages aux urgences et de visites de SOS Médecins pour bronchiolite et "une activité plus intense (...) comparée à celle des deux saisons précédentes à la même semaine". Elle souligne, dans son bulletin hebdomadaire épidémiologique diffusé mercredi, que l'augmentation est constatée sur l’ensemble du territoire métropolitain mais qu'elle est "particulièrement marquée en Ile-de-France, dans le Nord, dans l’Ouest et le Sud-Ouest".

"On n'est pas dans une situation d'alerte", a toutefois commenté le docteur Daniel Lévy-Bruhl, responsable de l’Unité infections respiratoires et vaccinations de l'InVS, mais "l'épidémie est plus précoce que les deux années précédentes". "Elle est d'ampleur au moins aussi importante que celle des deux années précédentes et il se pourrait bien qu'elle soit même plus importante", a-t-il ajouté.

Dans le détail, "dans 550 services représentant environ 89% des passages aux urgences en France métropolitaine, le nombre de passages pour bronchiolite est de 3.394, dont 1.151 hospitalisations (39% des hospitalisations de nourrissons de moins de deux ans toutes causes), soit 48% de plus que la semaine précédente", précise l'institut. "Pour 60 associations représentant 97% des associations SOS Médecins, le nombre de consultations est de 546 visites en France métropolitaine (10% des consultations), soit 22% de plus que la semaine précédente", ajoute-t-elle.

Dans un communiqué séparé et sur la base de données de l’Institut de Recherche pour la valorisation des données de santé (Irsan), SOS Médecins estime que "le dépassement du seuil épidémique de bronchiolite a été franchi le 28 octobre". "Depuis cette date, l’épidémie de bronchiolite s'intensifie fortement", ajoute l'association.

La bronchiolite aigüe est une infection virale respiratoire épidémique saisonnière du nourrisson de moins de deux ans. "Dans de rares cas, généralement chez les nourrissons de moins de trois mois, la bronchiolite impose l'hospitalisation", rappelle SOS Médecins. Dans plus de sept cas sur dix, la bronchiolite de l'enfant est due au virus respiratoire syncitial (VRS). Le virus se transmet par la salive, les éternuements, la toux, et par les mains d’où l’importance des mesures de prévention et des mesures d’hygiène (lavage des mains, aération quotidienne de la chambre, nettoyage des tétines, jeux et autres doudous).

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Se laver les mains est l'une des mesures de prévention contre la bronchiolite.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-