Antidépresseurs, traitements contre le cancer... ces médicaments qui peuvent altérer l'érection

Antidépresseurs, traitements contre le cancer... ces médicaments qui peuvent altérer l'érection

Publié le 24/02/2017 à 16:29 - Mise à jour à 16:50
©Tina Franklin/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Certains médicaments, notamment ceux prescrits pour des maladies chroniques, peuvent engendrer des troubles de l'érection. Les médecins omettent parfois de prévenir leurs patients sur ce fâcheux effet secondaire.

Les troubles de l'érections sont assez tabous. Il peuvent être causés par des problèmes physiologiques ou psychologiques mais peuvent aussi être des effets secondaires de certains médicaments.

Des défauts de production de testostérone ou de sperme peuvent être à l'origine de troubles de l'érection. L'impuissance peut-être aussi due à d'autres maladies comme le diabète ou encore les troubles prostatiques. Les épisodes de stress intenses ou de dépression peuvent aussi engendrer des dysfonctionnements érectiles.

Mais certains médicaments peuvent aussi être à l'origine de ces troubles, qui peuvent véritablement altérer la qualité de vie des personnes touchées.

Selon François Chast, professeur de pharmacie à l'Université Paris Descartes, les psychotropes comme les antidépresseurs de type Tofranil peuvent être la cause de ces dysfonctionnement. Le Prozac ou les neuroleptiques comme l'Haldol peuvent aussi avoir cet effet secondaire indésirable.

Les médecins omettent souvent de dire à leurs patients que des dysfonctionnement érectiles sont à envisager suite à la prise de certains médicaments. La plupart des substances utilisées pour traiter les cancers de la prostate ont pourtant cet effet secondaire, les médicaments qui touchent aux maladies cardiovasculaires comme l'hypertension aussi.

Les traitements ne doivent bien sûr pas être arrêtés pour des raisons évidentes et des recours existent pour retrouver un bon fonctionnement érectile.

Le Viagra peut être utilisé en plus de certains traitements mais pas tous. Il est fortement conseillé d'en parler avec son médecin pour être sûr de ne pas courir de risques trop importants qui dans certains cas sont potentiellement mortels.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les troubles de l'érection peuvent véritablement altérer la qualité de vie des personnes touchées.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-