Certains thés contiennent jusqu'à 17 sortes de pesticides, les sachets bio également touchés

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Certains thés contiennent jusqu'à 17 sortes de pesticides, les sachets bio également touchés

Publié le 07/11/2017 à 11:03 - Mise à jour le 08/11/2017 à 13:04
©Flickr/ @Dano
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une étude parue dans le magazine "60 millions de consommateurs" a révélé ce mardi que certains thés, de marques différentes et bio ou pas, contenaient jusqu'à 17 pesticides différents. Un coup dur pour la deuxième boisson la plus bue au monde.

Le magazine 60 millions de consommateurs a révélé dans son numéro du mois de novembre que de nombreux thés contenaient des pesticides. Pas moins de 16 thés noirs et dix thés verts ont été testés lors de cette enquête qui épingle particulièrement, pour la présence de ce type de contaminants précisément, les marques "Bio village marque repère" (de Leclerc), Kusmi Tea, 1336 et Damann frères, soulignant que cette dernière est la plus touchée avec 17 traces de pesticides différents retrouvées.

"Ce sont des quantités faibles de pesticides, qui la plupart du temps sont inférieures aux limites autorisées", a tenu à rappeler le rédacteur en chef adjoint du magazine au micro d'Europe 1 ce mardi 6 au matin. Cependant, "ce qui pose question c'est l'effet cocktail" a-t-il ajouté en indiquant qu'il fallait préférer les thés bio, bien que ceux-ci aient aussi parfois été épinglés par l'étude. "Globalement, les thés bio restent moins contaminés que les autres".

Mais les pesticides ne sont pas les seuls résidus qui ont été découverts à l'intérieur des sachets. Des métaux nocifs pour la santé comme du mercure ou de l'arsenic ont aussi été découverts en très faible quantité.

Aussi, "lors de la récolte, si le thé est mal trié, des mauvaises herbes peuvent rester parmi les feuilles et sécréter ces substances alcalogènes qui sont cancérigènes pour l'homme", a expliqué Patricia Chairopoulos, la journaliste auteur de l'enquête (en association avec des ingénieurs). L'alcaloïde est une molécule naturelle mais aussi toxique dont la quantité dans les produits de consommation n'est pas réglementée par les pouvoirs publics.

Une seule solution pour éviter de consommer des produits dangereux pour les acheteurs: changer régulièrement de marque pour "mixer" les pesticides ingérés (à l'état de trace, il faut le rappeler), et donc minimiser une potentielle accumulation d'un produit en particulier.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


"60 millions de consommateurs" a testé une vingtaine de thés pour son enquête.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-