Changement d'heure: on avance ou on recule?

Changement d'heure: on avance ou on recule?

Publié le 25/03/2015 à 19:03 - Mise à jour le 29/03/2015 à 09:21
©Philips
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): AZ
-A +A

Ce week-end, dans la nuit de samedi à dimanche, on change d'heure. A cette occasion, les Français devront avancer les aiguilles d'une heure sur les montres et les pendules.

C'est la question que tout le monde se pose: va-t-on dormir plus ou moins à l'occasion du changement d'heure qui aura lieu dans la nuit de samedi 28 à dimanche 29? Comme chaque année, le dernier dimanche de Mars, il faudra avancer les aiguilles d'une heure sur les montres et pendules. A deux heures du matin, par exemple, il sera déjà trois heures. Si les Français n'ont a priori pas l'air d'apprécier ce changement, cette heure de sommeil perdue sera toutefois compensée par une tombée de la nuit plus tardive.

Pour ne plus vous poser la question les prochaines fois, un moyen assez simple permet de s'en souvenir. En AVril, on AVance les aiguilles et en octobRE, on les REcule. Source de désaccord, le changement d'heure n'a pas été instauré sans raison. Mis en place en 1975 pour la première fois en France par le gouvernement de Jacques Chirac, cette mesure avait pour but de réaliser des économies d'énergie suite au choc pétrolier de 1973/74. Les heures d'activité correspondaient alors avec l'ensoleillement naturel, ce qui limitait l'utilisation de l'éclairage artificiel.

Désormais, plus de 70 pays pratiquent ce changement dans le monde. Si à l'époque, les dates de changement d'heure différenciaient selon les pays, elles "ont été harmonisées au sein de l'Union européenne", a rappelé le site officiel de l'administration française. Selon les scientifiques, plusieurs choses permettent de se préparer au changement d'heure: ne pas changer les heures de coucher entre la semaine et le week-end, s'exposer régulièrement à la lumière naturelle pendant la journée, minimiser l'exposition à la lumière la nuit, ou encore manger à des heures régulières. 

Auteur(s): AZ

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Dans la nuit de samedi à dimanche, les Français devront avancer les aiguilles d'une heure.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-