Chômage: les fumeurs auraient plus de mal à trouver un emploi

Chômage: les fumeurs auraient plus de mal à trouver un emploi

Publié le 11/04/2016 à 19:57 - Mise à jour à 19:59
©Franck Lodi/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Selon une étude menée par des chercheurs de l'université de Stanford, les fumeurs auraient plus de mal à se faire embaucher que les non-fumeurs. Si les scientifiques ont établi un lien entre tabagisme et chômage de longue durée, ils ne peuvent pas encore dire si l'un provoque l'autre.

Les fumeurs ont plus de mal à se faire embaucher que les non-fumeurs et restent de ce fait nettement plus longtemps au chômage, selon des chercheurs de la faculté de médecine de Stanford en Californie. De plus, quand ils trouvent un emploi, les fumeurs gagnent moins que les personnes qui ne fument pas, indique également cette étude parue ce lundi dans la revue américaine JAMA Internal Medicine.

Pour éclaircir le lien entre cigarette et chômage prolongé, ces chercheurs ont interrogé 131 fumeurs au chômage et à la recherche d'un emploi et 120 autres personnes, également au chômage, mais qui ne fumaient pas au début de cette étude. Ils les ont de nouveau interrogés six mois et un an après. "Nous avons constaté que les fumeurs avaient beaucoup plus de mal à trouver un emploi que les non-fumeurs", a souligné Judith Prochaska, professeur adjointe de médecine à Stanford, principal auteur de ces travaux. Douze mois après le début de l'enquête, seulement 27% des fumeurs avaient trouvé un emploi comparativement à 56% pour les non-fumeurs. Ceux des fumeurs qui avaient retrouvé du travail, gagnaient en moyenne cinq dollars de moins de l'heure.

Si des recherches ont déjà montré un lien entre tabagisme et chômage aux Etats-Unis comme en Europe, le lien de causalité est difficile à établir. Le fait de fumer est-il la cause ou la conséquence du fait d'être chômeur, souligne le Dr Judith Prochaska, professeur adjointe de médecine à Stanford, principal auteur de ces travaux. "On ne sait pas si les fumeurs ont plus de mal à trouver du travail ou s'ils courent un plus grand risque de perdre leur emploi ou si des non-fumeurs, qui perdent leur emploi deviennent stressés et commencent alors à fumer", explique-t-elle.

Les participants ont été sélectionnés soigneusement pour effacer les effets sur l'étude des profils très différents entre fumeurs et non-fumeurs qui peuvent avoir un impact sur la recherche d'emploi comme le niveau d'étude. Après avoir pris en compte ces variables, les fumeurs avaient encore un important handicap. Douze mois après le début de la recherche, leur taux d'emploi était 24% inférieur à celui des non-fumeurs.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les fumeurs auraient plus de mal à se faire embaucher que les non-fumeurs et resteraient de ce fait nettement plus longtemps au chômage.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-