Circulation alternée en banlieue et à Paris: pourquoi les bouchons explosent

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Circulation alternée en banlieue et à Paris: pourquoi les bouchons explosent

Publié le 08/12/2016 à 16:18 - Mise à jour à 16:28
©Houpline Renard/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

En raison de la persistance du pic de pollution, la circulation alternée a été reconduite pour le troisième jour consécutif, ce jeudi à Paris. Seules les voitures portant une plaque d'immatriculation paire sont autorisées à circuler, pourtant les bouchons explosent à Paris et en banlieue, une croissance pour le moins paradoxale.

On se croirait à un retour de vacances scolaires, et pourtant il n'en ai rien. La circulation alternée mise en place depuis mardi 5, a été reconduite ce jeudi 7 à Paris pour une troisième journée consécutive. Seules les voitures portant une plaque d'immatriculation paire sont autorisés à rouler, ce qui aurait dû fluidifier les routes. Pourtant les bouchons continuent d'exploser en Ile-de-France.

Le site Sytadin comptabilisait peu avant 9h, un niveau exceptionnel atteignant presque 430 kilomètres de bouchons. À 15h30, les bouchons ont diminué s'établissant à 121 km/h. Mais le pic de ce matin a laissé perplexe de nombreux parisiens qui ont twitté en masse, s'indignant des bouchons.

Le dispositif censé réduire la circulation n'a pas eu l'effet escompté. Le secrétaire général de la zone de défense et de sécurité, Marc Meunier, a  appelé au "civisme" des Franciliens , selon lui ce dispositif était censé alléger la circulation de 30 à 40%, ainsi que la pollution aux particules et au dioxyde d'azote.

Mais il semblerait que les automobilistes ne respectent pas toujours les règles, malgré la gratuité des transports en commun afin d'inciter les Franciliens à les prendre. Les automobilistes redoublent d'imagination pour éviter une amende aux contrôles de police, qui ont été renforcés avec 700 policiers supplémentaires.

Les transports en commun connaissent des défaillances, notamment le RER B qui a été interrompu entre la Gare du Nord et Roissy, mercredi 7 suite à une rupture de caténaire au nord de Paris. Le trafic censé reprendre ce jour, a été repoussé aux environs de 16h. S'agissant d'un des centres névralgiques du système de transport, les Franciliens ont dû trouver une autre alternative pour s'y rendre. La ligne H du Transilien a été interrompue durant toute la matinée, amenant une journée de galère supplémentaire dans les transports de Paris, saturés pour la plupart.

De nombreux automobilistes pensent que la mise en place de la circulation alternée n'aura pas d'impact sur la pollution. Le pic de pollution que subi Paris et sa banlieue est le plus long et le plus intense observé. À l'origine de cette situation, le chauffage au bois et le trafic routier conjugués à une absence de vent et des températures qui créent un couvercle d'air chaud maintenant les particules près du sol. D'après Marc Meunier, "il faut qu'il y ait une prise de conscience chez tous nos concitoyens, que tous se sentent concernés". 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le pic de pollution que subi Paris et dans sa banlieue est le plus long et le plus intense observé.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-