Comment se faire rembourser sa contravention illégale infligée par Streeteo?

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 04 avril 2018 - 14:59
Image
La loi sur les métropoles de 2014 permet aux villes de fixer elles-mêmes le tarif du stationnement e
Crédits
© FRANCOIS GUILLOT / AFP
La Mairie de Paris va rembourser 5.000 amendes de stationnement infligées illégalement par la société Streeteo.
© FRANCOIS GUILLOT / AFP
La Mairie de Paris a annoncé mardi qu'elle allait rembourser 5.000 amendes infligées par des agents non assermentés de la société Streeteo. Cette dernière a été vivement critiquée après que des contrôles fictifs aient été dévoilés.

La Mairie de Paris l'a annoncé mardi 4 au soir après une réunion avec Moovia et Streeteo: 5.000 amendes illégales infligées par des agents non assermentés de la seconde société vont être remboursées.

Moovia (Urbis Park) et Streeteo (Indigo) sont deux entreprises prestataires de la Mairie de Paris chargées depuis le 1er janvier dernier du contrôle du stationnement dans la capitale.

A voir aussi: Stationnement à Paris - la mairie attaque Streeteo en justice

Elles doivent donc verbaliser les personnes ne payant pas leur stationnement en infligeant des amendes, appelées FPS (forfait post-stationnement).

Sauf que Streeteo a été épinglée en février après que la Mairie de Paris se soit aperçue que le prestataire avait effectué des milliers de faux contrôles mais aussi que des agents non assermentés avaient verbalisé certaines voitures, un fait illégal.

En plus d'avoir écopé d'une pénalité de 60.000 euros, la société Streeteo va devoir faire face à la justice. La mairie a en effet porté plainte pour faux, usage de faux et escroquerie mais n'a cependant pas résilié son contrat avec l'entreprise.

La Mairie de Paris a aussi annoncé que 5.000 FPS allaient être remboursées aux automobilistes: une plateforme va être mise en place à la mi-avril et "permettra à chacun de pouvoir vérifier s'il fait partie des 5.000 personnes qui seront remboursées" a souligné France Bleu Paris.

C'est contraventions illégales ne représentent que moins de 1% du total des contraventions FPS infligées par Streeteo. L'entreprise est maintenant "attentivement" suivie par la Mairie de Paris qui veut éviter de nouvelles fraudes. Certains élus demandent, en vain pour l'instant, la résiliation du contrat entre l'administration et la filiale d'Indigo.

À LIRE AUSSI

Image
Des milliers de contrôles de stationnement réalisés dans les rues de Paris par une société privée, étaient en fait "bidon"
Stationnement à Paris: la mairie attaque Streeteo en justice
La mairie de Paris, qui estime avoir été lésée dans l'affaire des contrôles de stationnement fictifs, a annoncé lundi son intention de porter plainte contre Streeteo, ...
03 avril 2018 - 15:41
Politique
Image
La loi sur les métropoles de 2014 permet aux villes de fixer elles-mêmes le tarif du stationnement e
Paris épingle un prestataire pour des milliers de faux contrôles de stationnement
La ville de Paris a épinglé l'un de ses prestataires chargé de la verbalisation du stationnement dans la capitale. Pour atteindre les objectifs fixés, la société Stree...
07 mars 2018 - 16:31
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don