Contraception: Pill'Oops, l'application pour ne plus oublier sa pilule

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Contraception: Pill'Oops, l'application pour ne plus oublier sa pilule

Publié le 07/06/2017 à 11:23 - Mise à jour à 11:35
©Eric Gaillard/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le Planning Familial a créé une application pour ne plus oublier sa contraception. Baptisée "Pill'Oops" et disponible gratuitement depuis début juin, elle permet notamment de programmer une alarme, d'avoir un suivi de son cycle, de se renseigner sur sa pilule et de trouver des conseils en cas d'oubli.

A chaque oubli de pilule, c'est le stress. Alors pour éviter ce moment délicat où les femmes se posent des milliers de question, le Planning Familial a créé une application pour ne plus oublier sa contraception. Baptisée "Pill'Oops" et disponible gratuitement depuis début juin, elle permet notamment de programmer une alarme, d'avoir un suivi de son cycle, de se renseigner sur sa pilule et de trouver des conseils en cas d'oubli. 

En effet, il est possible d'avoir des informations sur le rapport sexuel non ou mal protégé, sur la contraception d'urgence, les vomissements et diarrhées, les saignements au cours de la plaquette ou encore l'absence de saignements. Les utilisatrices peuvent aussi avoir la notice de leur médicament et se renseigner également sur la prise de leur contraception en cas de décalage horaire. Et si le doute subsiste, un numéro vert "Sexualité, Contraceptions, IVG" a été mis en place par le Planning Familial (0 800 08 11 11). Selon l'organisme, l'objectif de cette application est de "renforcer l'autonomie des femmes dans leur sexualité et leur santé sexuelle", a-t-elle indiqué sur son site Internet.

Selon une étude de 2016 menée par OpinionWay pour le laboratoire Bayer, l’oubli de pilule contraceptive, au moins une fois par mois, concerne 40% des jeunes femmes de 21 à 29 ans. Cette enquête avait été réalisée dans neuf pays (France, Italie, Espagne, Allemagne, Belgique, Irlande, Mexique, Brésil, Etats-Unis) auprès de 4.500 femmes.

Longtemps considérée comme le contraceptif préféré des Française, la pilule est de moins en moins choisie par les femmes. Cela fait plusieurs années que le désamour s'accroît et qu'elles se tournent vers d'autres moyens de contraception comme le stérilet, l'anneau vaginal, le patch contraceptif ou encore l'implant. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le Planning familial a lancé une application mobile baptisée "Pill'Oops".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-