Contrôle technique plus sévère: véhicules immobilisés et hausse des prix en perspective

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Contrôle technique plus sévère: véhicules immobilisés et hausse des prix en perspective

Publié le 21/10/2017 à 15:47 - Mise à jour à 15:53
© GUENTER SCHIFFMANN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

A partir du 20 mai 2018, de nouvelles règles plus contraignantes s’appliqueront au contrôle technique des véhicules. Les conducteurs n’auront parfois que 24 heures pour procéder aux réparations et les contre-visites devraient être plus fréquentes, mais aussi plus chères.

Les contrôles techniques seront plus sévères à partir du 20 mai 2018, et la principale conséquence devrait se faire ressentir sur le portefeuille des conducteurs. Car qui dit contrôle technique plus pointilleux dit facture plus élevée et augmentation du nombre de réparations potentielles et donc de contre-visites. Un engrenage qui risque de faire largement grimper la note et et inquiète les concessionnaires et réparateurs.

En effet, le 20 mai marquera l’entrée en vigueur d’une directive européenne destinée à améliorer la sécurité routière. Et cela passe par une nouvelle classification des défaillances que relève le contrôle technique.

Désormais, 127 d’entre elles, dites "critiques" devront être immédiatement réparées. En effet, une vignette signifiant cette situation sera apposée sur le véhicule concerné et n’autorisera son propriétaire à rouler que pendant 24 heures. Au-delà de ce délai, il devra faire réparer ou laisser sa voiture au garage. Une situation qui risque de faire grincer des dents bien des conducteurs. La réforme prévoir également 340 défaillances majeures qui devront être réparées dans les deux mois.

Une contrainte qui devrait s’accompagner d’une hausse des prix. Car le nombre de points à contrôler va plus que doubler, passant de 196 à 467. Ce qui signifie davantage de temps passé sur une coiture par le garagiste, et donc moins de véhicules contrôlés. Un manque à gagner qui pourrait être reporté sur les prix pratiqués lors des contre-visites. Celles-ci devraient également être de plus en plus nombreuses, concernant de 18% des véhicules contrôlés actuellement à 50% selon Le Figaro.

Nombreux sont ceux qui pourraient donc avancer la date de leur contrôle technique avant le 20 mai.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les concessionnaires et garagistes pourraient répercuter sur les prix les nouvelles contraintes imposées lors du contrôle technique.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-