Des drones survoleront les Champs-Elysées dimanche

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faite un don !

Des drones survoleront les Champs-Elysées dimanche

Publié le 02/09/2016 à 20:21 - Mise à jour à 20:27
©Caro Photos/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

La Ville de Paris organise dimanche sur les Champs-Elysées le premier festival de drones. A cette occasion, huit pilotes français et internationaux feront voler leurs engins sous des filets tendus à huit mètres de hauteur pour former une immense volière sur 2.000 m2.

Des drones vont survoler dimanche 4 les Champs-Elysées à l'occasion du premier festival de drones organisé par la Ville de Paris, qui annoncera à cette occasion l'ouverture dans la capitale de deux sites dédiés à la pratique de ce loisir, de plus en plus prisé mais très règlementé. Le "Paris Drone Festival" accueillera de 14h à 18h une course, des démonstrations et des stands dédiés à ces engins volants commandés à distance, de plus en plus utilisés à des fins utilitaires et de loisirs, pour la surveillance, la prévention, la photo aérienne, etc.

"Il y a une démocratisation du drone de loisirs. C'est l'objet qui a été le plus vendu à Noël l'an dernier", a indiqué à l'AFP Jean-Louis Missika, adjoint à l'urbanisme de la maire PS de Paris Anne Hidalgo. Mais "il faut absolument que les gens comprennent que ce n'est pas un jouet, que la règlementation est très stricte pour de bonnes raisons. On n'a pas le droit de faire voler un drone au Bois de Boulogne comme on joue au badmington", a-t-il ajouté.

Avec une dimension pédagogique mais aussi ludique, le festival, gratuit, démarrera par une course mettant aux prises huit pilotes français et internationaux qui feront voler leurs engins sous des filets tendus à huit mètres de hauteur pour former une immense volière sur 2.000 m2. Des stands expliquant la réglementation de la pratique du drone, ses différents usages, seront également ouverts, ainsi que des ateliers d’initiation, pour enfants et adolescents, à la fabrication et la programmation. Les amateurs pourront s'amuser à piloter, virtuellement ou non, des engins. Le festival a également pour but de valoriser le savoir-faire des entreprises et inciter les plus jeunes à découvrir ce secteur. "C'est une filière industrielle extrêmement importante", a indiqué M. Missika, "Paris est un des lieux où il y a le plus de start-up dans le domaine des drones".

La France est leader mondial dans le commerce de drones civils avec 300.000 engins vendus l'an dernier, un chiffre qui a triplé en un an. Environ 1.300 PME et 3.000 personnes travaillent aujourd’hui dans le secteur du drone civil pour un chiffre d’affaires global estimé à 300 millions d’euros (dont 60 millions pour la filière de drones professionnels). De nombreux opérateurs feront ainsi des démonstrations de l'usage qu'ils font de leurs engins. Pour la première fois, la Poste fera découvrir ses drones de livraison.

Par ailleurs, Mme Hidalgo annoncera la sélection de deux sites où les amateurs pourront le dimanche, et sous la responsabilité de la fédération d'aéromodélisme, faire voler leurs engins à Paris. "Nous voulons que les gens s'habituent à pratiquer le drone comme on pratique l'aéromodélisme, dans des lieux spécifiques, sécurisés et sous la responsabilité d'une association sportive", selon M. Missika. Il est interdit, sauf autorisation à des conditions très strictes, de survoler une ville en France.

Le festival est organisé par la Ville de Paris aux côtés de la préfecture de police et la direction générale de l'aviation civile. Il a lieu en haut de la célèbre avenue rendue piétonne depuis juillet le premier dimanche de chaque mois pour une journée sans voitures.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le drone est l'objet qui a été le plus vendu à Noël l'an dernier.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-