E-cigarette: bientôt interdit de vapoter dans les lieux publics?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

E-cigarette: bientôt interdit de vapoter dans les lieux publics?

Publié le 26/02/2016 à 11:21 - Mise à jour à 11:33
©Alcalay Sarah/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Des experts recommandent d'aller plus loin que ne le prévoit la loi santé dans la lutte contre le tabagisme en interdisant la cigarette électronique dans "tous les lieux publics fermés". Selon eux la vapoteuse est ainsi "une porte d’entrée dans le tabagisme" contre laquelle il faut également légiférer.

Dernier ersatz de la clope dans les bars, discothèques et autres lieux publics, la e-cigarette pourrait bientôt être, elle aussi, reléguée à la sphère privée et aux trottoirs. C'est en tout cas le sens d'une préconisation des experts du Haut conseil de la santé publique (HSCP) publiée mercredi 24 qui suggère donc de bannir les vapoteurs, déjà interdits dans les transports en commun et sur le lieu de travail, des lieux publics fermés

Si le rapport du HSCP concède que la cigarette électronique "peut être considérée comme une aide pour arrêter ou réduire la consommation de tabac des fumeurs" et "constitue un outil de réduction des risques du tabagisme", elle n'en resterait pas moins contreproductive dans le cadre de la lutte contre le tabac. L'instance estime ainsi qu'elle constituerait "une porte d’entrée dans le tabagisme".

La vapoteuse, "risque de renormalisation de la consommation de tabac", selon le rapport, mettrait donc à mal les objectifs de la loi santé qui, en bannissant la cigarette des aires de jeu pour enfants ou en instaurant le paquet neutre, vise notamment à lutter contre cette image de la clope "normale".

Eviter de véhiculer la représentation du fumeur "cool" ou tout simplement comme faisant partie du paysage, et donc tenter de dégoûter les jeunes avant même leur première bouffée, est donc le nerf de la guerre. Bien plus que le tabagisme passif lié à la cigarette électronique, jugés "nuls ou extrêmement limités pour les tiers" côtoyant des vapoteurs par les experts, même dans des espaces fermés.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Si le risque de vapotage passif est "nul ou extrêmement limité", selon les experts, il reste "une porte d’entrée dans le tabagisme".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-