Ecole: les Français aiment les maths mais désapprouvent les méthodes de travail

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Ecole: les Français aiment les maths mais désapprouvent les méthodes de travail

Publié le 19/10/2017 à 13:47 - Mise à jour à 14:06
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Contrairement aux idées reçues, les Français sont 61% à avoir aimé les mathématiques pendant leur scolarité, selon un sondage CSA Research réalisé pour "Le Point" avec RTL et dévoilé ce jeudi. Pourtant, ils sont les plus mauvais élèves européens en la matière.

Statistiques, fonctions, dérivées, équations: nombreux sont ceux qui ont un mauvais souvenir des mathématiques à l'école. Pourtant, contrairement aux idées reçues, les Français sont 61% à avoir aimé cette matière pendant leur scolarité, selon un sondage CSA Research réalisé pour Le Point avec RTL et publié ce jeudi 19. Concrètement, il s'agissait de la deuxième matière la plus appréciée (33%) derrière le Français (37%) et devant l'Histoire-Géographie (31%).

Pourtant, à en croire l'étude internationale Timss publiée fin 2016, les Français sont les plus mauvais élèves européens en mathématiques: avec 488 points, ils affichent les plus mauvais résultats de l'Union européenne. Et comble de l'histoire: les professeurs des écoles disent consacrer 193 heures par an à cette matière, soit plus que le volume prescrit par les programmes de 2008 (180 heures) et plus que la moyenne des autres pays européens (158).

Pour certains, ces mauvais résultats sont liés aux méthodes de travail utilisées lors de la scolarité des élèves. En effet, parmi les 39% des personnes interrogées qui affirment ne pas aimer les mathématiques, ils sont nombreux à juger l'enseignement des mathématiques inadapté et estiment que cette matière mériterait une approche plus concrète (65%). En parallèle, 25% des sondés pensent que les cours devraient être moins théoriques.

Ce sondage intervient alors que le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer a annoncé ce jeudi 19 qu'il souhaitait améliorer l'enseignement des maths à l'école. Pour y parvenir, il a fait appel à l'inspecteur général de l'Education nationale, Charles Torossian, mais aussi au député Cédric Villani qui est également mathématicien. "Je (leur) demande de travailler sur ce que nous devons faire pour donner cet appétit des mathématiques à tous les enfants", a-t-il notamment déclaré sur RTL précisant qu'ils allaient se baser sur la méthode Singapour, un procédé dont le principe est de manipuler des objets pour comprendre. Cédric Villani et Charles Torossian doivent rendre leur copie fin janvier.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les Français sont 61% à avoir aimé les mathématiques pendant leur scolarité.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-