Epidémie de grippe: les urgences saturées dans certains départements

Epidémie de grippe: les urgences saturées dans certains départements

Publié le 12/02/2019 à 15:08 - Mise à jour à 15:21
© ALAIN JULIEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Certains services d'urgence étaient en situation de forte tension ce mardi 12 alors que le pic de l'épidémie de grippe approche. Les autorités rappellent qu'il y a plusieurs réflexes à avoir avant de se rendre à l'hôpital.

Encore balbutiante jusque fin janvier, l'épidémie de grippe s'est très rapidement intensifiée depuis et devrait atteindre son pic dans les jours qui viennent. Le nombre de cas recensés a déjà largement dépassé les maximums des deux hivers précédents et certains services d'urgence sont désormais prises d'assaut voire saturés.

Ce mardi, les urgences du CHU de Rennes étaient en situation de "très forte tension" selon l'Agence régionale de santé de Bretagne. Dans les Alpes-Maritimes, les patients sont également nombreux à finir aux urgences tandis que dans l'Indre, certains hopitaux ont connu une hausse de leur activité allant jusqu'à 50%. De son côté, la Nouvelle-Aquitaine se prépare au pic de l'épidémie.

Voir: Epidémie de grippe: le vaccin moins efficace que prévu cette année

Face à cette situation, les autorités sanitaires ont rappelé les réflexes à avoir pour ne pas encombrer inutilement les services d'urgences. Même dans les zones qui ne sont pas les plus touchées et malgré l'augmentation des capacités d'accueil en période d'épidémie, les délais d’attente et de prises en charge peuvent augmenter. Il est donc recommandé de consulter en priorité son médecin traitant et ce dès l'apparition des symptômes afin de ne pas laisser la maladie s'aggraver.

Les week-ends ou de nuit, certains se rendent directement à l'hôpital, mais il est demandé aux malades d'appeler en priorité les services de permanence des soins. Un médecin de garde pourra donner des conseils médicaux ou orienter la personne vers un de ses confrères disponibles. Même en cas d'urgence, mieux vaut appeler le 15 plutôt que d'arriver spontanément à l'hôpital. Si cela est nécessaire, le Samu orientera la personne vers un service d'urgences, voire enverra une équipe sur place.

Selon le dernier Bulletin épidémiologique hebdomadaire de l'InVS publié le 6 février, 1.100 décès sont attribuables à la grippe depuis le début de l'épidémie.

Lire aussi:

Grippe: combien de morts en France en 2019?

Peut-on avoir la grippe deux fois la même année?

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Plusieurs services d'urgences sont saturés en raison de l'épidémie de grippe.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-