Épidémie de grippe: pour certains spécialistes, il est déjà trop tard pour se faire vacciner

Épidémie de grippe: pour certains spécialistes, il est déjà trop tard pour se faire vacciner

Publié le 22/12/2016 à 08:06 - Mise à jour à 08:07
©Rogelio V.Solis/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'épidémie de grippe a débuté cette semaine, et le virus s'annonce particulièrement agressif cette année. Si le vaccin est toujours disponible, le délai nécessaire avant qu'il ne soit efficace réduit fortement l'intérêt de l'injection. La démarche peut rester utile, mais mieux vaut aussi prendre en compte les autres consignes de prévention.

C’est maintenant officiel: depuis lundi 19, la France est touchée par l’épidémie de grippe saisonnière. La souche identifiée est de type H3N2 et s’annonce particulièrement dangereuse, notamment pour ceux qui sont considérés comme les plus vulnérables: les personnes âgées.

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, face à l’arrivée prévisible mais brusque de l’épidémie, a appelé mercredi 21 les Français à se faire vacciner assurant qu’"il est encore temps, jusqu’à fin février". Problème: ce message rassurant pour ceux qui, par choix ou par oubli, ont laissé passer la période entre la disponibilité du vaccin et l’arrivée du virus, n’est pas partagé par certains spécialistes qui estiment qu’il est déjà trop tard.

En effet, si le vaccin est souvent efficace, il a malgré tout un défaut: il met entre deux et trois semaines, le temps que le corps produise les anticorps nécessaire à l’immunité, pour être pleinement efficace. C’est pour cela qu’il est très fortement recommandé de se faire vacciner en octobre ou novembre, quand la grippe n’est pas encore arrivée en France, mais que l'injection est disponible. Une épidémie de grippe durant en moyenne entre cinq et dix semaines, se faire vacciner aujourd’hui ne permettra une immunité que pour la deuxième moitié de sa période de présence, le patient restera vulnérable à court terme. Et si l’épidémie s’avère brève, il devient alors réellement inutile de se faire vacciner, l’immunité ne venant que lorsque la grippe sera en recul.

Un message qui ne dois pas désinciter à se faire vacciner –nul ne peut prédire avec exactitude combien de temps durera l'épidémie–, mais qui rappelle qu’il existe d’autres moyens de limiter la probabilité de se retrouver infecté, a fortiori si l’on ne peut pas compter sur une immunité vaccinale: se laver régulièrement et minutieusement les mains, et éviter autant que possible d’être en contact avec une personne malade, le virus étant très contagieux.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le vaccin devient beaucoup moins pertinent (mais pas inutile) quand l'épidémie a commencé.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-