Erasmus+: le projet le plus concret de l'Europe selon les Français

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Erasmus+: le projet le plus concret de l'Europe selon les Français

Publié le 27/06/2017 à 15:56 - Mise à jour le 28/06/2017 à 10:08
©Stevens Frederic/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Trente ans après sa naissance, Erasmus a bien changé. Intitulé Erasmus+ depuis 2014, le programme de mobilité européen a su s’ouvrir à différents publics. Le projet fait partie des actions de l'Union européenne les plus plébiscitées par les Français.

L’Agence Erasmus+ France/Education Formation a fait appel à BVA, institut d’études et de sondages, afin de mesurer la notoriété, l’image et l’intérêt du programme Erasmus+ auprès des Français. Cette enquête s’inscrit dans le cadre des 30 ans d’Erasmus+ en 2017. Quelles sont les cinq informations principales à retenir de ce sondage?

1. Erasmus devient le programme le mieux associé aux progrès concrets apportés par l’Union européenne

Interrogés sur les programmes et actions synonymes de progrès concrets apportés par l’Europe, les Français citent le programme Erasmus comme le premier facteur de progrès concrets (16%). Erasmus passe donc de la 3e à la 1ère position en 3 ans. À côté de cela, des initiatives phares comme l’Euro, la PAC (politique agricole commune) ou encore la libre circulation ne sont cités que par 1 Français sur 10.

Une majorité de répondants estiment qu’il existe un déficit de communication de la part des acteurs de l’Union européenne sur leurs actions et réalisations, déficit en partie comblé par les médias, premier vecteur d’information. Toutefois la couverture médiatique sur les questions européennes n’est jugée satisfaisante que par 50% des Français, et ce malgré une campagne présidentielle au sein de laquelle l’Europe a, exceptionnellement, trouvé une certaine place.

Interrogés sur l’avenir et la relance du projet européen, les Français souhaitent que les actions se concentrent sur les domaines de l’économie (52%), de l’emploi et des compétences professionnelles (48%) où Erasmus+ joue un rôle utile grâce à la coopération internationale.

2. Erasmus, une notoriété en hausse et des atouts largement reconnus

En 2017, Erasmus est connu au moins de nom par 88% des Français âgés de 15 à 65 ans (une nette progression par rapport à 2014) avec une connaissance plus solide chez les jeunes âgés de 15 à 29 ans (91%). 

À la bonne notoriété d’Erasmus s’ajoute une très bonne image: Les trois quarts des répondants associent au programme des caractéristiques comme la convivialité et l’ouverture culturelle, la capacité d’adaptation et l’ouverture d’esprit, ou encore une meilleure employabilité.

3. Erasmus+, un programme élargi partiellement identifié

En 2014, Erasmus est devenu Erasmus+. Si 4 répondants sur 10 déclarent connaître au moins de nom le programme Erasmus+, en particulier les jeunes âgés de 15 à 29 ans (46%), seuls 13% le connaissent "bien", 74% savent que la maitrise de la langue du pays d’accueil n’est pas obligatoire et 61% connaissent la possibilité de partir dans le monde entier. Mais 54% des Français pensent encore qu’Erasmus+ ne concerne que les étudiants.

4. Les Français adhèrent à l’élargissement d’Erasmus+ à de nouveaux publics

Le programme Erasmus+ rencontre une véritable adhésion de la part des Français qui adhèrent aux différents publics auxquels il s’adresse. Apprentis, salariés dans le cadre d’une formation professionnelle, enseignants et formateurs arrivent sur le podium des publics les plus pertinents pouvant bénéficier du programme.

5. Les 15-29 ans souhaitent plus d’Europe dans leur quotidien

L’enquête révèle que les Français revendiquent une certaine proximité avec l’Europe. En effet, près des deux tiers des répondants revendiquent leur identité européenne (65%).Une majorité attend une présence plus forte de l’Europe dans leur quotidien (59%), en particulier les jeunes Français de 15 à 29 ans (67%).

Ils sont 79% à être prêts à apprendre une langue étrangère et découvrir une autre culture en Europe et 63% à étudier dans un autre pays ou y travailler (57%).

(Avec la contribution du Centre d’Information Europe Direct de la Maison de l’Europe de Paris):

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




En 2017, Erasmus est connu au moins de nom par 88% des Français âgés de 15 à 65 ans.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-