Etiquetage nutritionnel: des tests dans 60 supermarchés à partir du 26 septembre

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Etiquetage nutritionnel: des tests dans 60 supermarchés à partir du 26 septembre

Publié le 16/09/2016 à 17:25 - Mise à jour à 17:27
©A.G.Photographe/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

A partir du 26 septembre, les nouveaux systèmes d'étiquettes sur les aliments seront testés dans 60 supermarchés. Ces derniers doivent rendre plus compréhensibles les informations actuelles qui détaillent la quantité de glucides, protides, lipides par portion de 100 grammes et parfois la teneur en vitamines.

Les nouveaux systèmes d'étiquettes sur les aliments, qui doivent permettre aux consommateurs d'identifier plus facilement les produits meilleurs pour la santé, seront testés à partir du 26 septembre dans 60 supermarchés, a annoncé le ministère de la Santé. Durant 10 semaines, quatre systèmes différents seront testés, dans quatre régions françaises avant qu'un bilan ne soit effectué, a précisé le ministère, qui doit présenter les modalités précises du test au cours d'une conférence de presse ce vendredi 16 à la mi-journée.

Cette opération fait l'objet d'une polémique depuis son annonce en mai par la ministre de la Santé Marisol Touraine, plusieurs chercheurs en nutrition dénonçant le manque d'impartialité du comité mis en place pour évaluer les quatre systèmes. Le principe du nouvel étiquetage a été acté dans la loi sur la modernisation du système de santé, votée fin 2015, mais les industriels se sont élevés contre un code avec cinq couleurs (du vert au rouge), préconisé par le Haut conseil de la santé publique (HCSP) mais qu'ils jugent stigmatisant pour certains aliments.

Le site d'information en ligne Mediapart affirme vendredi que les représentants de l'industrie agroalimentaire et de la distribution ont même envoyé en juin une lettre au ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll pour "mettre fin" à une enquête dirigée par le chercheur Serge Hercberg, qui visait à mesurer l'efficacité du code aux cinq couleurs mis en place par son laboratoire.

Face à la demande pressante des industriels en faveur d'une étude menée dans les grandes surfaces, Marisol Touraine, ministre de la Santé, avait décidé en mai de lancer un test comparatif entre quatre systèmes: le "Nutri-score" (avec cinq couleurs) défendu par le HSCP, celui avec trois couleurs en vigueur au Royaume-Uni, "Nutri-repère" (conçu par l'industrie agro-alimentaire) et un dernier mis en avant par la grande distribution ("SENS"). Les résultats de l'expérimentation sont attendus en décembre.

Le nouvel étiquetage doit rendre plus compréhensibles les informations actuelles qui détaillent la quantité de glucides, protides, lipides par portion de 100 grammes et parfois la teneur en vitamines. L'objectif est notamment d'inciter les Français à modérer leur consommation de produits riches en gras et en sucres, afin de lutter contre la progression de l'obésité et des maladies qui lui sont associées.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'objectif est notamment d'inciter les Français à modérer leur consommation de produits riches en gras et en sucres.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-