Face à des trombes d'eau, l'Hérault placé en vigilance rouge par météo France

Face à des trombes d'eau, l'Hérault placé en vigilance rouge par météo France

Publié le 13/10/2016 à 19:35 - Mise à jour à 19:36
©Franck Lodi/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'Hérault, touché par de fortes précipitations et où les cours n'ont pas été assurés jeudi, a été placé en vigilance rouge en fin de journée pour des pluies-inondations prévues à partir de 20h00 jusqu'à vendredi à 16h00.

Très peu de voitures et de piétons: ce jeudi 13, les rues de Montpellier étaient particulièrement désertes, même aux heures de pointe."Le mieux, c'est de rester chez soi quand des pluies aussi fortes surgissent", a déclaré à l'AFP Caroline Daumas, jeune mère de trois enfants, qui n'a pas été travailler jeudi pour s'occuper de sa progéniture et "limiter les déplacements et les risques au maximum". "Je vais faire la même chose demain, j'ai la chance d'avoir un employeur compréhensif", dit-elle.

Les pompiers de l'Hérault se sont d'ailleurs félicités d'avoir eu "peu d'interventions significatives à effectuer et aucun blessé à signaler parce que la prévention a fonctionné". Ils restent cependant "très vigilants" face à la nuit qui s'annonçait jeudi soir. Le Gard et l'Aude, départements limitrophes de l'Hérault, ont pour leur part été placés en vigilance orange "fortes précipitations". L'Aveyron reste également en vigilance orange pour des pluies-inondations et des crues, et les Bouches-du-Rhône pour des vents violents.

Les pluies sur l'Hérault ont déjà donné des cumuls de 100 à 150 mm, notamment dans l'ouest du département, selon le dernier bulletin de Météo-France. Sur les départements limitrophes, les cumuls atteignent 50 à 80 mm localement, jusqu'à 120 mm sur l'est de l'Aude.

Le vent d'est atteint 100 à 110 km/h en rafales sur les côtes, selon la même source. Ces vents forts génèrent de très fortes vagues et engendrent une surélévation importante du niveau de la mer, provoquant des submersions marines sur des parties basses ou vulnérables du littoral. Météo-France prévoit que les pluies orageuses se renforceront sur l'Hérault dans la nuit de jeudi à vendredi et devraient encore ajouter de 100 à 200 mm.

"Les cours sont suspendus dans les écoles, les collèges et les lycées pour toute la journée de vendredi", a de son côté précisé la préfecture héraultaise dans un communiqué. Ce sera le deuxième jour consécutif que les élèves du département seront privés d'enseignement, mais contrairement à la journée de jeudi, "aucun accueil ne pourra être assuré pour éviter tout déplacement des élèves, des familles et des personnels". "Les internes seront confinés dans leur établissement, encadrés par les personnels présents, durant toute la durée de l’alerte", ajoute la préfecture. "En cette veille de week-end, leur retour à domicile sera assuré lorsque l’alerte rouge sera levée".

Dans le Gard, où les pompiers n'ont pas enregistré d'intervention significative, le préfet Didier Lauga a appelé à la prudence et a également suspendu les transports scolaires vendredi. "Les écoles, collèges et lycées resteront ouverts, et assureront l’accueil des élèves qui s’y présenteraient éventuellement", précise-t-il dans un communiqué. Dans les Bouches-du-Rhône, les pompiers ont procédé à une soixantaine d'interventions dues au vent au cours de la journée, quatre véhicules ont été endommagés, ont-ils indiqué à l'AFP.

Dans l'Aude, les pompiers ont réalisé seulement trois interventions de reconnaissance. Six routes départementales sont inondées dans le nord-est (BIEN nord-est) du département, et donc coupées à la circulation, selon le site d'information du conseil départemental. Dans l'Aveyron, aucune intervention liée à la météo n'a pour le moment été relevée par les pompiers.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'Hérault, touché par de fortes précipitations et où les cours n'ont pas été assurés jeudi, a été placé en vigilance rouge en fin de journée.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-