Fessée: 70% des Français y tiennent

Fessée: 70% des Français y tiennent

Publié le 14/03/2015 à 09:55 - Mise à jour le 17/03/2015 à 15:08
©Serge Pouzet/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): RT
-A +A

Selon un sondage Ifop pour "Le Figaro" publié vendredi 13, seuls 30% des Français se disent favorables à une loi prohibant les châtiments corporels, comme la gifle et la fessée, envers les enfants.

Alors que le Conseil de l'Europe vient d'épingler la France pour ne pas avoir encore interdit clairement toutes les formes de châtiments corporels sur les enfants, contrairement à la plupart de ses voisins, sept Français sur dix déclarent ne pas être opposés à la fessée, selon un sondage Ifop pour Le Figaro publié vendredi 13. Seuls 30% d’entre eux se disent favorables à une loi prohibant les châtiments corporels, comme la gifle et la fessée, envers les enfants (70% sont contre). Ils sont encore moins nombreux à être " tout à fait favorable" à une loi de genre (7% tandis que les "tout à fait opposés" sont 27%).  

"Les Français accordent sans doute à la fessée un certain nombre de vertus pédagogiques et ils trouvent incongrue cette injonction européenne, alors qu'il y a par exemple des failles béantes sur la question de la délinquance des mineurs", explique Jérôme Fourquet, directeur du département opinion publique à l'Ifop, au Figaro.

Dans le détail, on remarque que les sympathisants des Verts sont les plus favorables à l’interdiction des châtiments corporels. "L'électorat EELV se distingue par son côté libéral et libertaire, mal à l'aise avec les formes d'autorité traditionnelles, y compris dans la sphère familiale", analyse Jérôme Fourquet. Ils sont suivis des sympathisants de l’UDI (39%), du Front de Gauche (37%) et de ceux du Parti socialiste (36). Les sympathisants de droite, en revanche, préfèreraient dans leur majorité que la loi ne s’en mêle pas de l'éducation de leurs enfants: 79% des sympathisants du Front national sont contre une loi interdisant les châtiments corporels (40% de "tout à fait opposés") et 74% des sympathisants UMP partagent leur opinion (28% de "tout à fait opposés").

Entre hommes et femmes, la différence est de six points: 27 % des hommes sont favorables à l'interdiction tandis que 33 % de leurs compagnes sont pour. Les habitants de l'agglomération parisienne sont aussi beaucoup plus opposés à la fessée que ceux des communes rurales (37% contre 26%). Par ailleurs, les Français les plus favorables à la fessée sont les plus de 35 ans, qui commencent à avoir des enfants: seuls 27 % d'entre eux seraient pour une interdiction tandis que 43% des 18-24 ans aimeraient voir la fessée bannie. 

Auteur(s): RT

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




70% des Français tiennent à la fessée.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-