Fessée: une exception française en Europe?

Fessée: une exception française en Europe?

Publié le 19/11/2014 à 16:11 - Mise à jour le 21/11/2014 à 06:30
©Serge Pouzet/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): MM
-A +A

Le débat sur l'interdiction des châtiments corporels en France a été relancé ce mercredi par Laurence Rossignol. La secrétaire d'Etat à la famille demande "une prise de conscience", que certains pays d'Europe ont déjà faite.

C'est un (éternel) débat que veut relancer la secrétaire d'Etat à la famille, Laurence Rossignol, celui de la fessée appliqué par les parents sur leurs enfants. Elle a, en effet, partagé son souhait d’une "prise de conscience collective" sur la question afin d’encourager "une éducation sans violence" en France.

En mai 2014, un amendement à la loi sur la Famille avait été proposé par les parlementaires écologistes, mais avait été ensuite retiré contre la promesse de relancer les discussions sur le sujet lors d’une prochaine loi sur la Famille.

Actuellement, 34 pays dans le monde ont aboli les châtiments corporels pour les enfants, quelle que soit la situation. Souvent cité en exemple par les détracteurs de la fessée, la Suède fut la première nation à l'interdire en 1979. Aucune sanction pénale n'est prévue pour les contrevenants, mais des programmes d'aide et de formation, ainsi que des séances avec des conseillers sont mis en place.

Dans le reste de l'Europe, l’Allemagne, l’Autriche, la Bulgarie, Chypre, la Croatie, le Danemark, la Finlande, la Hongrie, l’Islande, la Lettonie, la Moldavie, la Norvège, les Pays-Bas, la Roumanie, l’Ukraine, et plus  récemment la Grèce, l’Espagne et le Portugal ont adopté des lois nationales interdisant tout châtiment corporel envers les enfants.

En 2008, le Conseil de l'Europe a lutté contre les châtiments corporels en menant une campagne pour leur abolition totale et en faisant la promotion d’une parentalité positive et non violente dans ses 47 Etats membres.

Au contraire, la loi canadienne, elle, prévoit clairement l'autorisation du châtiment corporel. En effet, l'article 43 du Code criminel indique que "tout instituteur, père ou mère, ou toute personne qui remplace le père ou la mère, est fondé à employer la force pour corriger un élève ou un enfant, selon le cas, confié à ses soins, pourvu que la force ne dépasse pas la mesure raisonnable dans les circonstances".

 

Auteur(s): MM

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Bientôt la disparition de la fessée?

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-