Gastro-entérite: évitera-t-on l'épidémie cette année?

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Gastro-entérite: évitera-t-on l'épidémie cette année?

Publié le 01/01/2019 à 16:30 - Mise à jour à 16:39
©Mychele Daniau/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Le seuil épidémique de la gastro-entérite n'a toujours pas été atteint alors que son pic arrive d'ordinaire en janvier. De quoi penser qu'il n'y aura pas d'épidémie cette année, mais ces chiffres doivent être interprétés.

L'activité de la gastro-entérite était "modérée à forte" lors du dernier bulletin d'information publié par le réseau Sentinelle, jeudi 27, mais le seuil de l'épidémie n'avait toujours pas été atteint. Depuis le début du mois de novembre, le nombre de malades à l'échelle nationale flirte chaque semaine avec ce cap. Et s'il est régulièrement atteint voire largement dépassé localement, l'épidémie n'est pas "officiellement" arrivée en France.

La maladie semble donc avoir du retard cette année. En effet, selon Santé publique France, "l’augmentation du nombre de consultations pour GEA s’observe habituellement entre décembre et janvier avec un pic, le plus souvent au cours des deux premières semaines de janvier". Alors que l'on devrait donc s'approcher du pire moment de l'épidémie, celle-ci n'est même pas déclarée au niveau nationale. Faut-il donc imaginer qu'il n'y aura pas d'épidémie de gastro-entérite cet hiver?

Voir: Epidémie de gastro-entérite: cinq choses à savoir sur la maladie

Ce serait une interprétation bien osée, d'abord parce que les derniers chiffres publiés par le réseau Sentinelle concernent les consultations réalisées la 51e semaine de 2018, soit du 17 au 23 septembre. Il faut donc tenir compte de ce délai, de même que de la valeur du fameux seuil épidémique. Il s'agit d'une formule mathématique évolutive qui peut être critiquée et interprétée.

Or, depuis plusieurs semaines, si ce seuil n'est pas atteint, les chiffres sont très proches au niveau national (170 cas pour 100.000 habitants pour un seuil à 173 lors du dernier bilan) et largement dépassés dans certaines régions (300 cas pour 100.000 habitants en région PACA).

La période d'intervention de ce pic début janvier est elle aussi une estimation. La douceur persistante à l'automne 2018 a pu jouer et le retarder.

Lire aussi:

Gastro-entérite: l'épidémie sévit dans certaines régions

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le seuil épidémique de la gastro-entérite n'a toujours pas été atteint.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-