Grève: pourrez-vous déposer vos enfants à l'école?

Grève: pourrez-vous déposer vos enfants à l'école?

Publié le 21/03/2018 à 17:42 - Mise à jour à 17:50
©De/Isopix/Sipz
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

A la veille de la journée de mobilisation des cheminots et des fonctionnaires, nombreux sont les parents qui se demandent s'ils pourront déposer leur(s) enfant(s) à l'école. Le premier syndicat des enseignants du primaire, le Snuipp-FSU, s'attend à un professeur sur quatre en grève dans les écoles maternelles et primaires.

Les inquiétudes sont nombreuses. A la veille de la journée de mobilisation des cheminots et des fonctionnaires, qui aura lieu jeudi 22, le premier syndicat des enseignants du primaire, le Snuipp-FSU, s'attend à un professeur sur quatre en grève dans les écoles maternelles et primaires. Une information qui ne devrait pas rassurer les parents. En effet, ils sont nombreux à se demander s'ils pourront malgré tout déposer leur(s) enfant(s) à l'école et s'ils seront bien pris en charge.

Mais qu'ils se rassurent: comme l'a rappelé le ministère de l'Education nationale sur son site Internet, un droit d'accueil des élèves des écoles maternelles et élémentaires pendant le temps scolaire a été institué par la loi du 20 août 2008. Une loi qui permet de concilier deux libertés: celle de faire grève pour les enseignants et celle de poursuivre leur activité les jours de grève pour les familles.

"Tout enfant scolarisé dans une école maternelle ou élémentaire publique ou privée sous contrat est accueilli pendant le temps scolaire pour y suivre les enseignements prévus par les programmes. Il bénéficie gratuitement d'un service d'accueil lorsque ces enseignements ne peuvent lui être délivrés en raison de l'absence imprévisible de son professeur et de l'impossibilité de le remplacer. Il en est de même en cas de grève (...)", est-il ainsi écrit.

Lire aussi - Les conséquences de la grève de jeudi dans les transports et l'éducation

Parmi les raisons de la grogne, la carte scolaire (avec les baisses d'effectifs dans les écoles rurales), mais surtout le statut des fonctionnaires et le pouvoir d'achat. Le ministère de l'Education n'a pas communiqué de prévisions pour les taux de grévistes.

A noter que les enseignants du premier degré doivent déclarer au moins 48 heures à l'avance leur intention de participer ou pas à une journée de grève. "L'objectif est d'assurer l'accueil des enfants dans les meilleures conditions et de bien définir le service à mettre en place", a rappelé le ministère.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




A la veille de la journée de mobilisation des cheminots et des fonctionnaires, nombreux sont les parents qui se demandent s'ils pourront déposer leur(s) enfant(s) à l'école.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-