Grippe: l'épidémie se termine mais plusieurs régions encore concernées

Grippe: l'épidémie se termine mais plusieurs régions encore concernées

Publié le 15/02/2017 à 16:05 - Mise à jour à 16:20
©Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'épidémie de grippe semble sur le point de se terminer. Selon les chiffres de l'InVS et du Réseau Sentinelle, le nombre de cas est passé sous le seuil épidémique à l'échelle nationale, confirmant la baisse de ces dernières semaines. L'épidémie reste cependant bien implantée dans plusieurs régions.

Il faudra encore attendre une semaine pour le confirmer, mais l'épidémie de grippe semble enfin terminée. C'est en tout cas ce qu'indiquent -après déjà trois semaines de baisse- les chiffres de l'Institut national de veille sanitaire (InVS) et du Réseau Sentinelle relatifs à la semaine du 6 au 12 février.

Dans son rapport publié ce mercredi 15, l'InVS relève une "diminution très forte de l’ensemble des indicateurs", ce qui suggère que l'épidémie est "proche de sa fin". Selon les données de Sentinelle, le nombre de cas est même passé sous le seuil épidémique à l'échelle nationale, de peu cependant. Ce qui semble pousser les organismes à ne pas annoncer trop vite la fin de l'épidémie.

Au cours de cette semaine, "en France métropolitaine, le taux d’incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimé à 160 cas pour 100.000 habitants juste en dessous du seuil épidémique" de 165 cas pour 100.000 habitants.

En revanche, seul trois régions sur les 13 françaises sont officiellement passées en phase "post-épidémique": la Bretagne, le Centre-Val de Loire et la Corse. Cinq présentent encore un taux d’incidence supérieur au seuil épidémique national, avec les taux les plus élevés en Provence-Alpes-Côte d’Azur (231 cas pour 100.000 habitants), aux Pays de la Loire (197 cas) et en Nouvelle-Aquitaine (196 cas).

L'InVS note également un excès de mortalité toutes causes confondues "estimé à 17.000 décès depuis le début de l’épidémie, essentiellement chez les personnes âgées", mais précise que "la part de la mortalité due à la grippe ne peut pas être estimée actuellement". Mais dès le début de l'épidémie, celle-ci a été considérée comme particulièrement virulente.

A titre de comparaison, lors de l'épidémie de l'hiver 2014-2015, l'InVS avait recensé plus de 18.300 morts supplémentaires toutes causes confondues et estimé à 12.000 la part de décès liés à la grippe.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Trois régions sont officiellement passées en phase "post-épidémique". Cinq sont encore au-dessus du seuil.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-